Robin au fond des bois

Le brigand retira calmement l'arme de la nuque du moine, examina la lame ensanglantée, l'essuya avec la manche du mort, puis il fixa Anneline et François.
Hervé Gagnon - Malefica. 2, La Voie royale
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 03 août

Contenu

Roman - Policier

Robin au fond des bois

Road Movie - Disparition - Assassinat MAJ samedi 27 septembre 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 10 ans

Prix: 5 €

Malika Ferdjoukh
Paris : Gallimard jeunesse, août 2014
74 p. ; 18 x 13 cm
Coll. "Folio junior", 1674

Un voyage en train qui déraille

Lorsque les parents de Robin et de Petit Jules vont voir l'oncle Jean-Luc, les enfants partent chez leur grand-mère pour le week-end. Une expédition en train dont Robin adore prendre la tête, en tant qu'aîné : après tout, le train est rapidement vide et devient alors leur terrain de jeu favori. Pourtant, ce soir-là, et alors que Robin a déjà passé une très mauvaise journée – il s'est fait remarquer deux fois par le caïd de l'école, qui a promis de se venger -, rien ne se passe comme prévu. Les deux garçons, terrorisés, doivent descendre avant leur gare d'arrivée, et s'enfoncer dans la forêt. Mais si celle-ci les effraie, c'est bien plus leur terrible poursuivant – un assassin dont ils ont malencontreusement croisé la route - qui les pousse à s'enfoncer dans la nuit toujours plus loin. Cette trame ne vous parait pas très réaliste ? À nous non plus...
Robin essaie toujours de rester discret à l'école : son but premier est de se fondre dans la masse. Cela passe notamment par des notes moyennes, pour ne pas se distinguer. Mais lorsqu'il obtient un 14,5/20 en histoire, il a l'impression d'avoir transgressé une règle ; impression vite confirmée quand il assiste à l'humiliation de Brendan, le gros dur de l'école, lequel lui assure qu'il se vengera. C'est pourquoi lorsque Petit Jules lui déclare l'avoir vu dans le train qui les mène en week-end, Robin n'hésite pas une seconde à descendre avec son petit frère à la gare qui précède leur arrêt habituel. Les voilà perdus en forêt... et la seule personne qu'ils croisent est un assassin en train de dissimuler son crime. S'ensuit une course-poursuite durant laquelle ils feront une nouvelle effrayante rencontre... qui s'avèrera finalement être une aubaine. Bref, tout cela est bien compliqué, et tous ces éléments et rebondissements s'enchevêtrent très (trop ?) rapidement. Cela rend extrêmement peu crédible cette aventure par ailleurs assez prévisible. Le suspense n'est pas convaincant, les réactions des deux garçonnets non plus. La plupart de ce qui leur arrive est fort peu probable et le lecteur ne se laissera pas facilement convaincre, malgré des personnages adorables et une écriture fluide et agréable. Nous restons donc sur cette impression d'intrigue créée de toute pièce, faite d'éléments agrégés artificiellement et dont le rendu reste peu convaincant. Dommage...

NdR - Précédemment paru sous le titre : Robin dans les bois.

Citation

Le train allait repartir. Le train allait repartir et on était au milieu de nulle part, seuls voyageurs dans une gare inconnue, sous un triangle de lumière jaune, et le noir autour de nous.

Rédacteur: Catherine Thiéry vendredi 26 septembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page