Bonbons atomiques

Il est maintenant 13 h 40, lundi 29 juin. Que tant de monde s'inquiète pour Walter Moody a eu pour résultat d'envoyer deux policiers et un serrurier de Fort Lauderdale frapper à la porte de son appartement.
Michael Connelly - Chroniques du crime
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 16 octobre

Contenu

Bande dessinée - Noir

Bonbons atomiques

Social - Hard boiled MAJ mercredi 01 octobre 2014

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,8 €

Anthony Pastor (scénario & dessin)
Arles : Actes Sud, janvier 2014
254 p. ; illustrations en couleur ; 24 x 17 cm
ISBN 978-2-330-02819-0
Coll. "L'An 2"

Actualités

  • 12/06 Prix littéraire: Sélections 2015 des Trophées 813
    Si l'on se réfère à la lettre des adhérents de l'association "813 : les Amis des Littératures Policières" en date du 15 juin 2015, le premier tour du scrutin des "Trophées" a vu la participation de cent onze membres qui ont ainsi plébiscité 102 romans francophones, 123 romans étrangers, 53 bandes dessinées et 36 propositions pour le Prix Maurice Renault. La tradition veut que les cinq ouvrages les plus sollicités dans chaque catégorie participent à une ultime sélection de départage. Cette année, le Prix Maurice Renault doit composer avec six propositions (dont trois blogs, ce qui ne manquera pas du susciter le débat lors de la prochaine assemblée générale car si l'on admet les publications électroniques donc interactives, se posera nécessairement la question du multimédia comme les radios) car deux cinquième ex æquo complètent la sélection, et c'est sûrement lui le plus à suivre. Les autres sélections, qui sont bien plus "usuelles" dans le paysage littéraire, ont en leur sein de nombreux ouvrages qui ont déjà été ou sélectionnés ou primés, et sont donc nettement plus classiques, mais non moins qualitatives. Les adhérents de 813 ont jusqu'au samedi 19 septembre 2015 pour déposer leurs votes. L'annonce des lauréats aura elle lieu le dimanche 4 octobre 2015 pendant le Festival du polar de Villeneuve lez Avignon.

    Sélection 2015 du "Trophée du roman francophone ou recueil de nouvelles" :
    - Grossir le ciel, de Franck Bouysse (La Manufacture de livres) ;
    - Après la guerre, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller") ;
    - L'Ange gardien, de Jérôme Leroy (Gallimard, "Série noire") ;
    - Aux animaux la guerre, de Nicolas Mathieu (Actes Sud, "Actes noirs") ;
    - Des forêts et des âmes, de Éléna Piacentini (Au-delà du raisonnable).

    Sélection 2015 du "Trophée Michel Witta-roman étranger ou recueil de nouvelles étrangères" :
    - 911, de Shannon Burke (Sonatine) ;
    - L'Île du serment, de Peter May (Le Rouergue, "Rouergue noir") ;
    - Kobra, de Deon Meyer (Le Seuil, "Seuil policiers") ;
    - Hérétiques, de Leonardo Padura (Métailié) ;
    - Une terre d'ombre, de Ron Rash (Le Seuil, "Cadre vert").

    Sélection 2015 du "Trophée Maurice Renault" (essai, étude, article de presse, magazine, Internet...) :
    - Krimi : une anthologie du récit policier sous le Troisième Reich, textes choisis, présentés et traduits de l'allemand par Vincent Platini (Anacharsis, "Fictions") ;
    - Carnet de la Noir'Rôde ;
    - La Tête en noir ;
    - Blog Action-Suspense, de Claude Le Nocher ;
    - Blog Actu du noir, de Jean-Marc Laherrère ;
    - Blog Les Lectures de l'Oncle Paul, de Paul Maugendre.

    Sélection 2015 du "Trophée de la bande dessinée" :
    - Bonbons atomiques, d'Anthony Pastor (Actes Sud-L'An 2) ;
    - Maggy Garrisson. 1, Fais un sourire, Maggy, de Lewis Trondheim & Stéphane Oiry (Dupuis, "Grand public") ;
    - Moi, assassin, d'Antonio Altarriba & Keko (Denoël Graphic) ;
    - Parker. Fun Island, de Richard Stark & Darwyne Cooke (Dargaud) ;
    - Petites coupures à Shioguni, de Florent Chavouet (Philippe Picquier).
    Liens : Grossir le ciel |Après la guerre |Aux animaux la guerre |911 |Kobra |Moi, assassin |Parker : Fun Island |Des forêts et des âmes |L'Île du serment |Franck Bouysse |Hervé Le Corre |Éléna Piacentini |Jérôme Leroy |Peter May |Deon Meyer |Leonardo Padura |Ron Rash |Anthony Pastor |Richard Stark |Darwyn Cooke |813 |Carnet de la Noir'Rôde | La Tête en noir | Festival du polar de Villeneuve lez Avignon

Sweet adultère

Sally Salinger s'entraîne au maniement des armes à feu : dans son métier, cela rassure les clients. Et puis, ces séances de tir, cela finira certainement par la convaincre qu'elle l'exerce vraiment, ce métier de détective, dont elle est a hérité de son mari, disparu dans la nature... Ne manque plus qu'une affaire à résoudre pour assumer définitivement ce nouveau statut. Sally n'aura même pas à aller la chercher bien loin car elle se présente en la personne de Camilla Sweet, mère d'un copain de classe de son fils Jason. Car ce n'est pas pour les relations entre les deux ados - comme le pensait d'abord Sally - que Madame Sweet vient aborder madame Salinger dans les vestiaires du Trituro Fitness. Non, c'est parce que madame Sweet soupçonne monsieur Sweet d'être sur le point de la tromper avec cette nouvelle assistante, qu'il vient d'embaucher. Voilà donc Sally Salinger sur sa première vraie enquête : un adultère à constater. Du classique pour une détective. Mais, en commençant à s'intéresser de près à la vie de Douglas Sweet, patron de la plus grosse entreprise de la ville, premier pourvoyeur d'emploi de la cité, et potentiel candidat à la mairie, Sally ne sait pas trop ce qu'elle va mettre au jour. Ni jusqu'où cela va la mener...

On retrouve dans ce Bonbons atomiques, les personnages créés par Anthony Pastor dans Castilla Drive, pour une histoire qui se déroule un an et demi après celle de ce premier titre, paru en 2012. Sally Salinger en est toujours la figure centrale, et est toujours cette mère de famille inquiète pour ses deux ados - très présents dans cet album - et qui n'a que ce métier de détective, encore nouveau pour elle, pour s'en sortir. Elle peut aussi compter sur Oswaldo, son poète amoureux, homme aux ressources insoupçonnées, comme on s'en rendra compte au fil des pages. L'ombre de Robert Salinger, furtivement aperçu dans Castilla Drive, plane également : est-il définitivement parti ou faut-il s'attendre à un autre retour ? C'est dans ce décor familial somme toute pesant qu'Anthony Pastor vient injecter une intrigue où d'autres personnages tout aussi forts surgissent : Douglas Sweet, homme d'affaires avisé mais surtout tourmenté par le comportement de Gabriel, son fils, un ado qui lui échappe peu à peu, et est plus passionné par le skate que par les affaires de son père. Camilla Sweet, femme de Douglas, celle qui va tout déclencher : une épouse perdue devant le comportement étrange de son mari, mais tenace dans sa quête de vérité. Et enfin, Gabriella, la jeune assistante de Douglas, une belle femme mystérieuse dont Sally va vite découvrir la double identité... et bien plus encore. Tout ce beau monde va entrer dans une sarabande à l'issue plus qu'incertaine, et comme dans Castilla Drive, c'est le petit univers de Sally Salinger qui va se trouver bouleversé.

Avec Bonbons atomiques, Anthony Pastor développe intelligemment cet univers et prend encore plus son temps (l'album fait cent pages de plus que le précédent !) pour rendre crédible les relations humaines qu'il décrit. Et c'est passionnant, car non seulement sa trame policière accroche le lecteur (avec comme fil rouge Gabriella et son passé) avec une vraie tension montant au fur et à mesure que l'on approche du dénouement, mais aussi réussit-il à susciter une vraie empathie pour tous ses personnages... même les moins sympathiques. Une fois de plus, Anthony Pastor se montre un admirable conteur, et prendre ses Bonbons atomiques, c'est comme être propulsé en plein Trituro, et s'attendre à voir débouler Oswaldo, le poète, prêt à nous payer une bière pour refaire le monde. Ou Ray, le flic, nous demander ce qu'on fout là. On répondrait alors qu'on cherche Sally Salinger, une femme à qui on aimerait bien confier une enquête. Ou ses états d'âmes...

Illustration intérieure


Rédacteur: Frédéric Prilleux jeudi 17 novembre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page