Le Terrorisme pour les nuls

Cooker jaugea la dextérité du marquis en connaisseur. Au moins cet homme savait dépuceler un flacon.
Jean-Pierre Alaux & Noël Balen - Nuit d'ivresse en Castille
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 juin

Contenu

Essai - Guerre

Le Terrorisme pour les nuls

Terrorisme MAJ mardi 14 octobre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7,95 €

Alain Bauer & Christophe Soullez
Paris : First, mai 2014
184 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7540-6042-4
Coll. "Pour les Nuls"

Sémantique de la terreur

Deux criminologues chargés d'enseignement auprès des polices françaises et européennes se sont penchés sur cette petite histoire du terrorisme. Un ouvrage des plus pertinents, embrassant tout autant cette histoire en train de s'écrire, que la constellation des groupes saisis dans leur devenir et leurs modes opératoires. Et, bien évidemment, qui pose la question sensible de la définition juridique de l'acte terroriste. Or il n'existe à ce jour aucune définition internationale commune d'un objet dont la géométrie n'a cessé de varier, dans ses cibles comme ses motivations. Ce qui n'est pas sans poser de graves questions de démocratie, le vide juridique international dans lequel se trouve le terrorisme ouvrant en grand les portes à l'arbitraire étatique... Nos auteurs ne recensent ainsi pas moins de deux cents définitions contradictoires ! Il semble toutefois qu'elles aient toutes en commun la violence faite à l'encontre des populations civiles. L'UE ne fait pas exception, qui en fait l'un de ses critères majeurs de définition. Le cas de la France est quelque peu distinct, qui n'a cessé, à la remorque des États-Unis, de revoir et d'étendre sa définition du terrorisme, pour intégrer l'infraction dans son code pénal en l'amalgamant à la juridiction criminaliste, supprimant l'obligation qui existait dans le code pénal français d'établir le contexte terroriste. On va ainsi vers une juridiction de plus en plus extensive, visant sous couvert de terrorisme la radicalisation de la surveillance du territoire et des citoyens... alors même que ce terrorisme, de l'aveu des experts, s'est déplacé, n'affectant que très ponctuellement l'Occident à travers des actes plus désespérés qu'organisés, et que ses conditions tiennent presque toutes à cette déstabilisation programmée par le monde occidental du Proche et du Moyen-Orient essentiellement...

Citation

Le terrorisme est l'action brutale menée contre un objectif illégitime (en général des civils), sans capacité de satisfaire directement les revendications de son auteur.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 07 octobre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page