Les Trois coups de minuit

Lau cogna trois coups secs - une convention sans doute - à la porte du couple qui continuait à côté ses ébats. Elle avait en même temps détaché une clé qu'elle tenait en collier et s'appliquait à verrouiller la serrure.
Richard Albisser - C21 H22...
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 13 juillet

Contenu

Roman - Policier

Les Trois coups de minuit

Énigme MAJ mercredi 29 juillet 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 10 ans

Prix: 5,9 €

Danielle Thiéry
Christophe Merlin (illustrateur de couverture)
Paris : Syros, février 2009
160 p. ; 18.5 x 11 cm
ISBN 978-2-74-850788-1
Coll. "Souris noire"

Pour celles et ceux que le théâtre fait rêver...

Quel privilège d'habiter dans un théâtre, en tout cas pour Lily que cet art passionne. Ses parents sont chargés d'entretenir le lieu et ont un logement de fonction qui permet à Lily de connaître ce sanctuaire dans ses moindre recoins et d'approcher un univers avec toutes les professions qui y ont trait. Mais à la dernière de Antoine et Cléopâtre, le régisseur Gérard Picard a un comportement bizarre à son égard. Doit-elle en parler à ses parents ou à son frère jumeau Lucas, si différent d'elle et pourtant son complice ?
D'autres surprises attendent la jeune fille car une nouvelle pièce se prépare, L'École des femmes, de Molière. Les répétitions ont à peine commencé que l'actrice principale tombe mystérieusement malade et qu'il semble planer un air de malédiction sur le projet.
Cette histoire fonctionne bien et est menée parfaitement. L'héroïne obstinée et courageuse part l'enquête et va jusqu'au bout. Elle devancera même la police...

Citation

Il régnait partout un grand remue-ménage. Les techniciens ne savaient plus où se mettre car le metteur en scène, faute de mieux, passait ses nerfs sur eux.

Rédacteur: Valérie Sebag jeudi 16 juillet 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page