Balle de neige

La paix et la prospérité de Tokyo aujourd'hui ont été bâties grâce à ces morts respectables.
Natsuo Kirino - L'Île de Tôkyô
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 27 juin

Contenu

Roman - Policier

Balle de neige

Social - Tueur en série MAJ mardi 28 juillet 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Annie Gomiéro
Paris : BOD, juillet 2008
384 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-810604036

Destin de femme : la vie comme on la flingue

Samuelle est harcelée. Un "fileur" ne la lâche pas d'une semelle. Elle pense à son ex-mari, envolé en Allemagne, un teigneux qui veut récupérer leur fils, Jimmy. Larguée, sous tranquillisants, elle rencontre chez son psy Bautel, un ancien flic qui semble aussi givré qu'elle, mais qui décide de la protéger. Quelle équipe ! Dans une station service, ils sont tous deux l'objet d'une agression particulièrement sauvage, dont Bautel les tire en sortant un flingue. Un sacré doute envahit du coup le roman : trop brutal, trop violent.
Pourquoi ce flingue ? On devine plus grave, mais rien ne transpire, et une atmosphère pesante s'abat sur le roman, comme une chape qui ne le quittera plus. Que cachent-ils ? Jimmy, le fils de Samuelle, vit dans la cité. Un ado presque sans problème, handicapé à la suite d'un accident, petit délinquant d'occasion. Sauf que là, l'occasion lui permet, à lui et à son pote, de mettre la main sur de grosses enveloppes blindées de billets de banque. Et quelques temps plus tard, dans une savonnerie abandonnée, sur des paquets de cocaïne... On est à la veille de Noël. Il neige sur Montpellier.

Les deux ados songent dealer pour se faire du fric et passer les fêtes tranquilles. Mais leur business prend une drôle de tournure avec ce truand qui les piste, et le cadavre que la police trouve dans la savonnerie abandonnée, aux abords de laquelle des témoins les ont vus circuler. D'autant qu'on a déjà trouvé un premier cadavre à deux pas du logement de Samuelle... Et qu'enfin la personnalité du mystérieux Bautel ne cesse d'intriguer les flics. Le commandant Talistre entre en scène. Très beau personnage, rude et direct, lucide et généreux malgré sa rudesse. Cocaïne, trafiquants de papiers, hommes d'affaires véreux, flics corrompus, magistrats marrons, l'intrigue se noue et tous ses fils nous prennent bientôt dans son filet.

Superbement composé, ce roman étonne par la maîtrise de sa construction, de son style, de sa langue, par l'attention prise à travailler les caractères, jusque dans les personnages secondaires, jamais posés gratuitement. Dès le premier chapitre, on sent s'affirmer une réelle ambition romanesque. Le récit est ample, immédiatement, immédiatement affirmé dans une atmosphère cohérente, irriguée de dialogues d'une justesse incroyable. Sur fond d'une ville, Montpellier, moins légère, moins estudiantine qu'on ne l'attendrait, la neige par paquet s'attachant aux pas des uns et des autres pour les alourdir, les ralentir, les ambitions des hobereaux locaux recouvrant tout l'horizon sous un dessein mesquin.
Et si l'éditeur paraît sans projet et l'édition médiocre, l'auteure, elle, mérite vraiment qu'on la suive !

Citation

Personne n'a plus de pupilles de cette couleur, depuis Pouchkine.

Rédacteur: Joël Jégouzo samedi 18 juillet 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page