Hours

Personne n'est en sûreté quand le gouvernement prend les maisons des gens.
Edward Abbey - Le Feu sur la montagne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 juin

Contenu

DVD - Thriller

Hours

Médical - Apocalyptique MAJ lundi 17 novembre 2014

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,18 €

Eric Heisserer
Hours - 2013
Paris : Pathé, septembre 2014
1 DVD VF-VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Dad and furious

C'est peu dire que tout ce film repose sur Paul Walker. Le comédien, décédé à quarante ans, est quasiment l'unique acteur de ce huis-clos situé à La Nouvelle Orleans, dévastée par l'ouragan Katrina. Il est un époux comblé, bientôt père, dont la femme accouche prématurément. Las, elle décède à l'hôpital, peu de temps avant que l'endroit ne soit évacué. Le bébé a survécu, mais il doit rester sous assistance respiratoire. Voilà donc notre Paul Walker veuf, père inexpérimenté et abandonné dans un hôpital déserté, qui ressemble de plus en plus à un paquebot en plein naufrage. Paul Walker donc, pilier de Fast and furious, en papa poule, passe encore. Mais en jeune veuf, là, il faut oublier et zapper poliment. Les grands sentiments à l'écran, ce n'était pas trop son truc, à Paul. On le préférera donc courant dans les couloirs pour trouver de quoi se sustenter, luttant contre les pillards, actionnant la pompe à oxygène pour sa fille (toutes les trois puis deux minutes, eh oui, c'est un boulot d'être papa !), ou lui racontant son bonheur passé. C'était le dernier film de Paul Walker. Ce n'est sûrement pas celui que l'on retiendra de sa filmographie. D'ailleurs, il n'est pas sorti au cinéma chez nous.

Hours (87 min.) : écrit et réalisé par Eric Heisseger. Avec : Paul Walker, Genesis Rodriguez, Nancy Nave, Shane Jacobsen...
Bonus. Interview de Paul Walker et de l'équipe du film.

Citation

Je te ramène à la maison, j'aurais dû le faire hier.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 17 novembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page