Attraction mortelle

Je suis un vrai gradé c'est sûr, c'est largement au-dessus d'un gardien de la paix. Et un peu en dessous d'un feu de détritus.
Serge Reynaud - Bonne nouvelle, c'est la police !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 21 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Attraction mortelle

Psychologique - Énigme - Guerre MAJ mercredi 26 novembre 2014

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 17,9 €

Lucy Christopher
The Killing Woods - 2013
Traduit de l'anglais par Julie Lopez
Paris : Gallimard jeunesse, octobre 2014
390 p. ; illustrations en noir & blanc ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-07-065909-8
Coll. "Scripto"

Ondes de chocs

Emily partage avec son père, militaire réformé, l'amour de la forêt et de son silence. Ils la parcourent régulièrement et s'y sont trouvé une paix dont ils ont besoin ; en effet, derrière ce beau tableau familial, se cache un drame et une réalité bien plus nuancés. Si le soldat Sheperd est rentré de mission, c'est suite à une bavure – le meurtre par accident d'une civile – et au choc post-traumatique dont il souffre maintenant, le forçant à revivre encore et encore ce coup de feu mortel. Condamné à vivre dans un semi-rêve, il a plongé également sa femme et sa fille dans une situation bien compliquée. Pourtant, lorsqu'il leur ramène à la maison par une nuit d'orage le corps d'Ashlee, une camarade de classe d'Emily, la jeune fille se refuse à accepter qu'il soit responsable de ce nouveau meurtre. Position d'autant plus difficile à tenir que son père est plus confus que jamais, et que tout le monde – sa mère y compris – a renoncé à croire en son innocence.
Lucy Christopher ne nous laisse que quelques pages pour comprendre la complexité de l'intrigue qu'elle entreprend de dérouler pour nous, et encore moins de temps pour reprendre nos esprits entre chaque découverte. Tout comme Emily, le lecteur ne peut rapidement plus exclure que le soldat Sheperd, malgré ses bons états de services jusqu'au jour fatidique, soit véritablement innocent. Emily, qui a appris à le connaitre mieux que personne depuis son retour, est la première à constater que les éléments incriminant son père sont accablants, et qu'il constitue, dans cette tranquille bourgade, le coupable idéal. Cependant, le comportement étrange du petit ami d'Ashlee, Damon, l'intrigue aussi : pourquoi ces jeunes gens que tous s'accordent à décrire comme raisonnables et responsables se sont-ils retrouvés le soir de la mort d'Ashlee dans les bois pour se soûler ? Que cache l'amnésie de Damon, qui met à mal sa version du déroulement de la soirée ? Quelles circonstances ont bien pu conduire Ashlee à ne pas emprunter son itinéraire habituel pour rentrer chez elle alors même qu'elle avait bu et qu'il faisait nuit ? Tout comme Emily, nous sommes ballotés d'un rebondissement à un autre et très rapidement mal à l'aise. Les conséquences du choc post-traumatique sont très largement exposées, et concernent à la fois le soldat lui-même, mais aussi sa famille et sa communauté. De la même façon, Lucy Christopher plonge dans la psychologie adolescente, détricotant petit à petit ses mécanismes et mettant à jour ses limites et ses dangers. Secrets, cachotteries, réputations, amours clandestines, escapades nocturnes, drogue, alcool, manipulations, tout y est : tout comme ses camarades, Emily est une jeune fille au caractère affirmé et aux multiples facettes. Et si la clé de l'affaire était plutôt liée à l'adolescence et à ses jeux dangereux ? Pour ne serait-ce qu'envisager cette éventualité, il faudrait aller au-delà des apparences. Est-ce vraiment possible dans une si petite communauté dont l'avis s'est rapidement forgé et ancré ?
Lucy Christopher signe un thriller psychologique redoutablement efficace dont la lecture ne manquera pas de vous laisser un goût amer dans la bouche et une impression indéfinissable de malaise. Une lecture instructive enfin sur les mécanismes destructeurs de l'adolescence, pour les jeunes mais également pour leurs parents : "ça" n'arrive pas qu'aux autres, et les signes avant-coureurs doivent rapidement être identifiés pour éviter les drames.

Citation

Je ramasse une poignée de feuilles froides et humides et la serre de toutes mes forces. Je respire lourdement, rapidement, j'ai les mains qui tremblent, et je n'arrête pas de me demander : qui suis-je ?

Rédacteur: Catherine Thiéry mercredi 26 novembre 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page