Ciels de foudre

La blonde conductrice, encore impeccablement coiffée et maquillée, dont la bouche saignait lentement, comme un trait de rouge à lèvres qui progressait sur la joue, avait rendu l'âme au moment où les secouristes accédaient enfin à elle.
Boris Dokmak - La Femme qui valait trois milliards
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 août

Contenu

Roman - Policier

Ciels de foudre

Western - Énigme MAJ mercredi 29 juillet 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

C.J. Box
In Plain Sight - 2006
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Étienne Ménanteau
Paris : Le Seuil, avril 2009
286 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-090170-3
Coll. "Policiers"
Les Enquêtes de Joe Pickett

Ce qu'il faut savoir sur la série

Joe Pickett est garde-chasse dans le Wyoming. Contrairement à ses congénères, il ne manie pas les armes à feu avec aisance, leur préférant des qualités morales qui ne le mettent pas à l'abri des balles.
Ayant le chic pour se mettre dans des situations embarrassantes, Joe Pickett élucide des meurtres au sein d'intrigues écologiques pour un salaire de misère. Dur d'être un héros des temps anciens !

Le bon, la brute et le truand

Bienvenue au pays où les hommes portent Stetson, ceinture à grosse boucle de métal, paires de Wrangler et bottes de cow-boys...
Dans le comté de Twelve Sleep, Wyoming, la riche propriétaire terrienne Opal Scarlett disparaît sans laisser de trace en laissant ses trois fils se disputer l'héritage. Joe Pickett, le garde-chasse, en butte avec sa hiérarchie, décide de mener sa propre investigation sur cette disparition sans cadavre. Parallèlement, un dur à cuire, version Terminator, est sur la piste du garde-chasse afin de régler un vieux compte avec lui.
Nous sillonnons en compagnie de Joe Pickett les grandes étendues du Wyoming et nous initions à la faune et flore locales. La nature est dépeinte de façon à mieux nous jeter au visage la cruauté du genre humain. Cependant, si la figure du dur à cuire reste inquiétante tout au long du récit (il rappelle Javier Bardem dans l'excellent No Country For Old Men des frères Coen tiré du non moins excellent roman de Cormac McCarthy), le caractère et les desseins des autres protagonistes demeurent flous. Et certains événements finissent par nous échapper, comme la balade de Joe Pickett dans la voiture du gouverneur qui ne débouche sur rien.
En définitive, les motivations de chacun ne seront dévoilées qu'à la fin du roman dans un épilogue apocalyptique, et relèguent à jamais au rang de comptine pour enfants les intrigues de J.R. Ewing à Southfork.


On en parle : L'Ours polar n°49 |Alibis n°32 |Carnet de la Noir'Rôde n°40

Nominations :
Prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2010

Citation

Sa familiarité avec les vaches se limitait à manger un cheeseburger.

Rédacteur: Axelle Simon vendredi 24 juillet 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page