Septembre rouge

Depuis qu'elles me prennent à partie, c'est comme si elles volaient aussi mes rêves et transformaient mes nuits en désert.
Ahmed Kalouaz - Les Regards des autres
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 13 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Septembre rouge

Social - Disparition - Terrorisme MAJ mercredi 07 janvier 2015

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8 €

Anders Bodelsen
Rød september - 1991
Traduit du danois par Christine Berlioz, Laila Flink Thullesen
Paris : Folio, octobre 2014
288 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-046185-1
Coll. "Policier", 743

Décevant jeu de pistes et de miroirs à sensation

Un jour de 1990, Jens croit soudain croiser Søren, son frère mort depuis des années, emporté par un glissement de terrain en montagne, en Autriche, alors qu'il effectuait un reportage sur des inondations. Jens contacte Vera, l'ancienne femme de Søren, qui, dans un premier temps, lui rit au nez : impossible, Søren est bel et bien mort, elle a identifié son cadavre et récupéré l'alliance à son nom. Il a jadis été un journaliste engagé et même militant, mais a ensuite viré sa cuti au profit d'une activité bien plus neutre. Un léger retour en arrière nous montre alors le retour clandestin à Copenhague, "en mission", de Søren, qui rencontre un certain Cohen, présenté comme un Palestinien se faisant passer pour juif. Il est question de cache d'armes, d'argent et de documents compromettants que Søren est chargé de récupérer. Nous comprenons alors que c'est en fait un transfuge des brigades terroristes "gauchistes" de jadis, ce que finit par confirmer Vera, qui a participé à sa "disparition". Nous sommes ainsi entraînés dans un jeu de pistes mené à l'aide d'adresses récupérées sur un ruban de machine à écrire et suivi à distance par Jens, qui aimerait savoir la vérité sur son frère. Mais on tombe vite dans le rocambolesque, avec un Søren qui joue les Tarzan monte-en-l'air, se blesse grièvement, mais n'en poursuit pas moins sa mission et le roman perd beaucoup de sa vraisemblance, même s'il est piquant de voir Søren se mettre en danger justement en cherchant à couvrir ses arrières. Mais cette histoire (qui date en fait de 1991) de frères interchangeables jusque dans le cœur d'une femme et de vrai-faux agent double ne sort guère de la banalité du thriller produit en série. Il est vrai que cet auteur assez peu connu en France a un passé prolifique dans son pays d'origine. Mais peut-être aurait-il pu profiter de cette notoriété, justement, pour sortir un peu plus des sentiers battus.

Citation

Y avait-il une vraie raison de sentir que son frère était en danger et qu'il avait besoin de son aide ?

Rédacteur: Le Huron svécomane mercredi 07 janvier 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page