Mise en Cène

La suggestion est un phénomène courant dans la vie de chacun de nous. Des vagues de crimes et de suicides s'expliquent par le pouvoir de suggestion sur l'esprit.
George Archainbaud - Treize femmes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 août

Contenu

Roman - Thriller

Mise en Cène

Historique - Ésotérique - Assassinat - Trahison MAJ mardi 30 juin 2015

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,9 €

Wayne Williams & Darren Allan
I Know What You Did Last Supper - 2012
Traduit de l'anglais par Leslie Boitelle
Paris : Fleuve, avril 2014
362 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-265-09791-9
Coll. "Fleuve noir. Thriller"

Entre le baiser et la corde

Les Évangélistes relatent la trahison de Judas, la somme perçue pour son acte, son repentir et son suicide. Mais, les textes saints restent muets sur les raisons de son geste, sur ses motivations, sur son parcours entre le jardin de Gethsémani et le lieu où il s'est pendu. Wayne Williams et Darren Allan offrent des réponses qui ont le mérite d'être cohérentes, dans un roman documenté, à l'intrigue passionnante.
Judas a rejoint le groupe des apôtres qui entourent Jésus et suivent son enseignement. Mais Jésus dérange des responsables religieux, en particulier Caïphe et le Sanhédrin. Aussi, quand son oncle vient le trouver car il va être découpé en morceaux pour une dette de jeu, Judas ne trouve que la solution de "vendre" Jésus. Ce dernier n'accepte-t-il pas la situation quand, après la cène, au jardin il dit "Mon ami, fais ce que tu es venu faire." ? Et puis, le pardon n'est-il pas son credo ?
Or, la situation dérape, Jésus est mis à mort et Daniel... n'a plus besoin de l'argent. Il a vendu ses outils pour quelques pièces. Celles-ci, et de la chance au jeu, lui ont permis de rembourser ses dettes. Judas a provoqué la mort de son maître et ami pour rien ! Dans le même temps Gédéon, un berger, est assassiné et énucléé. Ethan souffre d'une dent cariée. Chez le médecin, un tueur lui explose la mâchoire et la tête. Au matin, près des deniers, Judas trouve un paquet qui contient un œil, une dent et un message explicite : "Je sais ce que tu as fait." Commence alors, pour l'apôtre, un "chemin de croix" bien aussi douloureux que celui qu'il a fait vivre à son maître...

L'imagination fertile des auteurs reste sidérante tant ils savent exploiter, utiliser avec brio des vides laissés dans des récits, même les plus répandus. Si les Évangélistes donnent une explication succincte des motifs qui ont poussés Judas à son acte, ils restent muets sur son parcours entre le baiser à Jésus et sa pendaison. C'est dans cette brèche que s'engouffrent les deux romanciers pour un thriller débridé qui respecte scrupuleusement les quelques indications données dans les textes saints. La chute, d'ailleurs, est savoureuse par son humour et son art de conclure. Judas, déjà déstabilisé par les conséquences de sa trahison, le cours des événements, se trouve confronté à une série de meurtres qui touchent ses proches, des connaissances. Qui peut vouloir se venger ainsi en le mettant au cœur d'une série d'assassinats ? Le premier message est cependant explicite dans sa signification : "Œil pour œil, dent pour dent." Cette maxime était déjà un progrès imposant une limite, un frein dans la graduation de la vengeance. Mais, les auteurs ne se contentent pas d'une intrigue linéaire. Autour de Judas, ils développent des intrigues secondaires éclairant d'un jour nouveau quelques personnages d'une galerie particulièrement bien étoffée, tel que Caïphe. Ils utilisent nombre d'entre eux pour raconter le quotidien de diverses couches sociales, un aperçu de leur mode d'existence. Ils émaillent leur récit de réflexions humoristiques, proposent des dialogues percutants et des situations drolatiques. Une part de leur récit s'appuie sur des thèmes ésotériques, les différentes facettes du Mal et de ses manifestations.
Mise en Cène, avec son titre jeu de mots, se révèle un roman très agréable à lire avec une intrigue fort bien troussée, basée sur un personnage mondialement connu dont il restait quelques jours "à découvrir".

Citation

Il en observa le contenu, abasourdi. Et le contenu l'observa à son tour. Du moins, l'œil humain, bleu avec un petit filet de chair attaché à l'arrière. Il y avait aussi une dent ensanglantée. Et une lettre.

Rédacteur: Serge Perraud mardi 10 mars 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page