La Semaine des sept douleurs

Depuis un mois maintenant, durant mes 'phases', je ne fais plus de rêves normaux. Je me retrouve sans cesse au même endroit. Un lieu qui m'effraie autant qu'il m'appelle.
Olivier Bal - Le Maître des limbes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 27 mai

Contenu

Roman - Policier

La Semaine des sept douleurs

Tueur en série - Religieux MAJ lundi 22 juin 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 12,9 €

Solenn Colléter
Gudensberg-Gleichen : Wartberg, mai 2014
406 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-3-8313-2822-2
Coll. "Zones noires"

Tueur biblique

À Toulouse, on assassine des prêtres en laissant des indices inspirés de la Bible. Le commandant Florent Pagès devra faire appel à une psychiatre et à un théologien pour percer à jour le tueur. Mais cette histoire a peut-être pour origine un autre meurtre commis il y a bien longtemps, à l'autre bout du monde...
Le moins que l'on puisse dire, c'est que le postulat de base n'est pas des plus originaux : combien de tueurs en série inspirés par la Bible le cinéma et la littérature policière nous ont-ils donnés ? (Récemment est paru le très médiocre film La Marque des anges - Miserere). La forme suit également le schéma du thriller industriel : présent, points de vue multiples, flash-backs et, bien sûr, la grande course-poursuite finale - d'autant que le mobile est assez bateau. Seulement, pour une fois, le fatras biblique n'est pas qu'une vulgaire figure imposée : la façon dont se superposent les faits narrés dans la Bible et l'intrigue principale devient vite de plus en plus intéressante et postule une réinterprétation pour le moins iconoclaste des Textes Saints dont on espère qu'il ne vaudra pas à Solenn Colléter de se faire persécuter par les habituels indignés professionnels qui ne liront de toute façon pas ce livre (sinon, ils s'apercevraient que l'épilogue fait toute la différence entre une réalité objective, ou du moins plausible, et le mystère de la foi). Dommage que la forme soit si impersonnelle, car à travers ce postulat captivant, l'auteure parvient presque à transcender la banalité du point de départ. Presque...

Citation

Son amie est mieux armée que quiconque pour affronter le tueur de prêtres : lui-même a les indices matériels, les dossiers, les fichiers, les rapports, il compte, compulse, compare, mémorise, cartésien, scientifique, là où il lui faudrait un sixième sens. Ces meurtres ritualisés signifient plus qu'ils n'en ont l'air, et leur auteur envoie un message que la simple logique ne suffira pas à décrypter.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 21 mai 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page