Les Nuits de Reykjavik

Il sait les dégâts qu'une 460 Weatherby peut provoquer quand elle fait mouche. Il retient sa respiration et enfonce la détente.
Patrick Graham - Ces lieux sont morts
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Livre sonore - Thriller

Les Nuits de Reykjavik

Assassinat - Whodunit - Crépusculaire MAJ jeudi 28 mai 2015

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Arnaldur Indridason
Reykjavíkurnætur - 2012
Jean-Marc Delhausse (lecteur)
Traduit de l'islandais par Éric Boury
Paris : Audiolib, mai 2015
1 CD MP3 19 x 14 cm
ISBN 978-2-35641-949-1
Extrait audio :


Human Behaviour

Erlendur... L'auteur nous l'offre à ses débuts : il vient d'entrer dans la police, et patrouille donc de nuit les rues de Reykjavik. Déjà solitaire, il est attiré par d'autres solitudes. Un policier banal dans une ville banale, mais agitée bien sûr, comme le sont toutes les capitales. Jusqu'au jour où des gosses trouvent le cadavre du SDF que lui croisait dans ses rondes nocturnes : Hannibal, avec qui il partageait la même culpabilité. Ses collègues concluent à un accident. Affaire classée, mais Erlendur ne l'entend pas ainsi. Alors il s'entête, sombre dans la ville, le nez au vent, pistant ses intuitions, et croisant, nécessairement, des destins brisés, une autre affaire, pas moins traitée avec légèreté par le commissariat. Erlendur tente de démêler le vrai du faux et nous entraîne, sur ses pas, dans cette atmosphère solennelle des tourbières islandaises, le tout lu de cette voix si posée et pourtant si intruse de Marc Delhausse, qui a le don incomparable de pouvoir vous donner à lui tout seul le sentiment de la présence de tous les personnages suspendus au dialogue qu'il file. Lecture intelligente, éclairante, qui sait hésiter, reprendre, délier les tons et les timbres, qui sait affronter un long silence et vous donner la sensation du poids des corps. Incarner une scène en somme, dans toute sa profondeur. Et c'est suffisamment rare pour le souligner. Une lecture talentueuse pour un texte magistral !

NdR - 1 CD MP3, 8 h 17 d'écoute.


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°55

Citation

C'était le cours normal des choses. Le temps n'attendait personne.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 26 mai 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page