Collège Art. 3, Le Gang des chanteurs

Le filleul d'Éric avait un visage franc. D'allure sportive, un brin séduisant, il jouissait du charisme des hommes de décisions. Dans ce milieu égocentrique, son aura aveuglait les médiocres.
Philippe Bouin - Les Chais des ambitieux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 15 novembre

Contenu

Roman - Policier

Collège Art. 3, Le Gang des chanteurs

Énigme - Musique MAJ mercredi 03 juin 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 8 ans

Prix: 6,9 €

Alice Brière-Haquet
Kim Consigny (illustrateur)
Paris : Flammarion jeunesse, mars 2014
96 p. ; 18 x 14 cm
ISBN 978-2-08-130664-6
Coll. "Père castor"

Mystères et chorale

Sybille est la cadette d'une fratrie de sept sœurs mélomanes et musiciennes (et que dire de ses parents, dont elles tiennent toutes le talent et l'amour des notes) ; manque de chance, pour sa part, elle ne parvient pas à faire mieux qu'à limiter les dégâts en tentant tant bien que mal de jouer de la batterie. Et que dire du chant ?! Non mais quel calvaire ! Pourtant, elle n'a pas vraiment le choix : cette année comme chaque année, la 6e Art devra honorer la tradition. Cette année, ce sera à la caserne de gendarmerie ; si cela réjouit les amis de Sybille (Charles, Mathias, Jenny et J.-H. – Jean-Hubert quoi), celle-ci est loin d'être aussi enthousiaste ! Mais les deux premiers trimestres de l'année scolaire vont défiler à toute allure et pour cause : différents mystères demandent à être élucidés, et Sybille ne se fait pas prier. D'abord, il va falloir découvrir ce qui arrive à sa sœur Rénata, qui semble être à fleur de peau depuis quelques temps (ce qui ne ressemble pas au comportement habituel de cette sœur "parfaite") ; ensuite, comprendre ce qui se trame au collège entre certains élèves et La Caporale (la directrice), qui se met du jour au lendemain à rougir, à glousser, à bégayer. Tout ça en n'omettant évidemment pas de continuer les après-midis lait-fraise avec ses amis (et le beau Mathias notamment), en continuant à soutenir Jenny dans sa nouvelle histoire d'amour, et surtout : s'entrainer pour la chorale ! Quelle vie que celle de Sybille ! Et passionnante avec ça !
Illustrée par Kim Consigny, cette troisième aventure des élèves du collège des Arts, toujours écrite sous la forme d'un journal intime (celui de Sybille), est toujours très dynamique et drôle grâce notamment à des personnages attachants et réalistes : le ton est spontané, authentique : Sybille est une pré-ado montée sur ressort, qui multiplie les challenges personnels et est dévorée par la curiosité. Elle y parle de son amie Jenny, cœur d'artichaut et amoureuse à chaque fois qu'un beau garçon croise sa route ; de Mathias, le beau gosse de la classe au cœur tendre et musicien (oui, c'est un classique, et alors ?!) ; Charles, son cousin, chez qui les réunion de groupe ont toujours lieu ; et enfin de J.-H., timide, serviable et secrètement (ou presque) amoureux de Jenny et qui porte tous les jours une chemise impeccablement repassée. Une bande de copains à laquelle elle est très attachée et comme on en a tous eue (les styles et les époques variant, évidemment !), inséparables, complices, complémentaires et toujours prêts à s'entraider. Le tout sur fond musical bien entendu, comme le titre et l'illustration de couverture le laissent entendre. Car que seraient nos années collège dans les cours de musique et leur initiation au solfège, leur pénible moment de chant en solo ou en chorale, leur plongée dans l'histoire de la musique et leurs professeurs persuadés que la matière est incomprise et malaimée par des élèves désinvoltes ? Si l'intrigue ne nous laissera pas un souvenir impérissable, le style et le ton de ce roman en font un très bon moment de lecture, plein de bonne humeur, de musique et d'esprit, notamment grâce à la narration à la première personne. On sourit et on s'interroge, on se sent proche des personnages (voire on s'identifie à certains d'entre eux ou on fait des rapprochements avec des copains de classe), on comprend la curiosité de Sybille, la recherche du prince charmant de Jenny, la timidité de J.-H. et on tombe amoureuse de Mathias...

Citation

Il y a une loi qui existe depuis que le collège des Arts est le collège des Arts : en 6e, c'est corvée chorale. Nul n'y échappe. Oui oui, cher journal : chorale ! Ce truc ringard qui consiste à rassembler plein de gens qui ne savent pas chanter, en espérant noyer les fausses notes sous l'effet de masse...

Rédacteur: Catherine Thiéry mardi 02 juin 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page