La Bretagne : crimes & faits divers

Sarah Lund fixa l'instantané granuleux qui perdait ses couleurs avec l'âge. Trois visages, deux morts, le troisième enfermé dans sa propre culpabilité inavouée.
David Hewson - The Killing
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 07 décembre

Contenu

Essai - Policier

La Bretagne : crimes & faits divers

Social - Assassinat - Faits divers MAJ lundi 29 juin 2015

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Guillaume Moingeon
La Crèche : Geste, juin 2015
256 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-36746-360-5
Coll. "Histoire"

Mort en chapeau rond

Quand on voit l'avalanche de titres qui existent sur les affaires criminelles bretonnes, dont de nombreux ouvrages consacrés à un seul département, on se dit que c'est une réelle gageure de publier un titre "généraliste" de onze affaires. Guillaume Moigeon, lui, est un Morbihannais touche-à-tout puisque "il a rédigé plusieurs dizaines d'ouvrages : biographies familiales et témoignages, romans (humoristique, policier, d'aventures...), recueils de nouvelles, de poésie, deux guides gastronomiques, plusieurs histoires d'entreprises et deux pièces de théâtre". Ici, pour un deuxième tome, il s'attaque donc à la chronique judiciaire en s'appuyant sur les archives départementales "accessibles à tous, gratuitement, où l'on peut consulter aussi bien les archives des cours d'assises que celles des journaux, parmi de nombreux autres documents. N'hésitez pas à les visiter, c'est passionnant." L'auteur fait preuve de pédagogie, partage ses expériences, donne des conseils pour des recherches "criminelles" sur Internet. "J'ai sélectionné des affaires qui, à mes yeux restituent bien une époque, un contexte, une certaine Bretagne. En cela, ces histoires criminelles appartiennent à notre patrimoine."
Le livre s'ouvre sur la seule affaire "moderne" du recueil : celle du tronc d'une inconnue découvert à Pénestin en 1962. Guillaume Moingeon, tout en s'accordant l'ajout de quelques "détails que j'ai inventés à partir du contexte réel, en sorte qu'ils sont tout à fait plausibles" s'attache à une progression scrupuleuse de l'enquête. La découverte du gros paquet abandonné sur la vase de l'embouchure de la Vilaine, puis la remontée des pistes jusqu'à Redon, lieu de la coutellerie des Voisin, puis le lien avec le suicide de l'homme par balle dans la forêt de Rambouillet sont bien détaillés et argumentés.
L'auteur est un adepte du police procedural, et adopte cette scrupuleuse progression pour ses autres affaires situées en moyenne autour de 1900. Beaucoup concernent des agriculteurs un peu pris de boisson, ce qui n'est pas typiquement breton. Du coup, en raison de la banalité campagnarde des crimes, les transcriptions fort longues des interrogatoires des témoins par les gendarmes ou les juges ne peuvent présenter d'intérêt que pour un fanatique de sociologie ou de nouveau roman. On y distingue quand même des bribes de vie pauvre où tout le monde travaille, s'épie, se marie entre cousins. On aura donc l'infanticide de rigueur, le mari ébouillanté par sa femme, le papy devenu fou massacrant à coups de hache sa petite voisine de deux ans, le voleur assassinant la veuve patronne de café, le père et le fils frappant le gendre qui ne paie pas ses dettes etc. Le seul fait typiquement breton pourrait être le sabotage (crime de baraterie) d'une goëllette à morue pour forcer capitaine et armateur à colmater mieux la coque : les marins étant obligés de dormir avec leur ciré.

Citation

- Qu'avez-vous fait après le crime ?
- J'm'a foutu dans l'puits.
- Quel puits ?
- Dans deux puits.

Rédacteur: Michel Amelin lundi 29 juin 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page