Tyler Cross. Angola

La vie est une série de putains de coïncidences.
Hugo Rodriguez - Nicotina
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

Bande dessinée - Noir

Tyler Cross. Angola

Braquage/Cambriolage - Vengeance - Prison - Évasion MAJ dimanche 30 août 2015

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,95 €

Fabien Nury (scénario), Brüno (dessin)
Laurence Croix (coloriste)
Paris : Dargaud, août 2015
96 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 25 cm
ISBN 978-2-205-07285-3

Gare au Bayou

Avec son profil d'une férocité froide, son menton anguleux et son regard noir, Tyler Cross est le sosie presque parfait de Parker, le héros imaginé par Richard Stark alias Donald Westlake, adapté par Darwyn Cooke (quatre volumes publiés également chez Dargaud). Et la ressemblance n'est pas seulement que physique. Comme son alter ego, Tyler Cross est un as de la déveine et ferait passer les douze travaux d'Hercule pour autant d'épreuves de Fort Boyard : une rigolade. Comme lui, Tyler Cross est un homme de principes, droit dans ses bottes (quand il en a, et dès le début de cette aventure, il se retrouve plutôt démuni et dévêtu), qui a son idée de l'intégrité et qui ne plaisante pas quand on se moque de lui.
Dans ce deuxième volet, Tyler Cross est doublé de belle manière lors d'un cambriolage facile, arnaque à l'assurance de son commanditaire. L'un de ses associés est resté sur le carreau, l'autre, une séduisante femme avec qui il a eu une liaison, est partie avec cent mille dollars (mais moitié moins que ce qui lui avait été promis pour trahir). Direction Angola, pour Tyler Cross avec une condamnation à vingt ans. Non pas le pays d'Afrique, qui pour un peu ressemblerait au paradis, mais une prison de la Nouvelle-Orléans tenue par la mafia (qui a lancé d'ailleurs un contrat contre lui depuis le premier volet), dirigée par un psychopathe avec ses chiens meurtriers sanguinaires et sa femme belle comme une mante religieuse - sauf que sa religion à elle c'est le sexe, et qu'elle a du mal à assouvir ses plaisirs avec les plus beaux forçats qu'elle choisit.
Bon, le tableau est posé : Tyler Cross va devoir s'évader d'une prison dont on ne s'évade pas tout en échappant à la mafia, et ensuite régler ses comptes. Le tableau est de très belle facture et si le premier récit avait déjà été primé à de nombreuses reprises, qu'en sera-t-il de celui-ci ? Angola est une excellente bande dessinée, un comic noir de très belle facture à la mise en scène terrible et au découpage efficace. Brüno est un esthète du dessin, et ses planches sont joliment mises en couleurs par Laurence Croix. Le scénario avec ses dialogues minimalistes mais jouissifs de Fabien Nury offre un récit complet d'une noirceur agréable, et nous permet de nous évader avant Tyler Cross. Puis c'est l'heure de la grande évasion, d'une course-poursuite évidente à travers le bayou... Un bain de sang sans alligator, mais d'une férocité monstre. Aventures forcément à suivre !

Citation

Un coup sans risque, Tyler. Garanti sur facture. Je sais ce que tu penses. Tu te dis : 'Sid le Foireux va encore m'attirer des emmerdes.' Tu as tort. Promis. Cette fois c'est du tout cuit. On se connait depuis assez longtemps, non ?

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 30 août 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page