Tyler Cross. Angola

Leah avait raison sur un point : il était à jamais lié à Isaac Becker. Mais Jacob Weisen n'avait pas plus été son ami qu'une araignée peut l'être d'une mouche.
Reed Farrel Coleman - Le Mythe d'Isaac Becker
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 16 juillet

Contenu

Bande dessinée - Noir

Tyler Cross. Angola

Braquage/Cambriolage - Vengeance - Prison - Évasion MAJ dimanche 30 août 2015

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16,95 €

Fabien Nury (scénario), Brüno (dessin)
Laurence Croix (coloriste)
Paris : Dargaud, août 2015
96 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 25 cm
ISBN 978-2-205-07285-3

Actualités

  • 06/06 Prix littéraire: Sélections 2016 des Trophées de l'association 813
    Les adhérents de l'association 813 avaient jusqu'au 6 juin 2016 pour voter pour le premier tour de leurs "Trophées" (au nombre de quatre). Les ouvrages qui pouvaient être plébiscités devaient impérativement être parus entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2015 avec une règle d'unicité concernant les romans et recueils de nouvelles, puisqu'un auteur ne peut être récompensé qu'une fois tous les cinq ans. À ce jeu, la sélection francophone ressemble à un match de ping-pong entre les éditions Rivages et Gallimard (tout comme le Trophée Maurice Renault qui promeut un essai, un article, un travail universitaire, une association, une revue ou un blog) avec pour arbitre La Manufacture de livres. Le Trophée Michèle Witta et celui de la bande dessinée sont plus représentatifs de la diversité éditoriale. Il n'en demeure pas moins qu'une tendance noire - comme à l'accoutumée - se dégage. Les adhérents ont maintenant l'été (période propice s'il en est) pour lire les titres qui leur ont échappé et voter pour le second tour !

    Sélection 2016 du Trophée roman francophone :
    - Le Chemin s'arrêtera là, de Pascal Dessaint (Rivages, "Thriller") ;
    - Pukhtu Primo, de D.O.A. (Gallimard, "Série Noire") ;
    - Une plaie ouverte, de Patrick Pécherot (Gallimard, "Série Noire") ;
    - Adieu Lili Marleen, de Christian Roux (Rivages, "Thriller") ;
    - Battues, d'Antonin Varenne (Écorce/La Manufacture de livres, "Territori").

    Sélection 2016 du Trophée Michèle Witta :
    - Perfidia, de James Ellroy (Rivages, "Thriller") ;
    - L'Enfer de Church Street, de Jake Hinkson (Gallmeister, "Néo Noir") ;
    - Ils savent tout de vous, de Iain Levinson (Liana Lévi) ;
    - Les Infâmes, de Jax Miller (Ombres Noires) ;
    - Le Fils, de Jo Nesbø (Gallimard, "Série Noire").

    Sélection 2016 du Trophée Michèle Witta :
    - Elmore Leonard, un maître à écrire, de Laurent Chalumeau (Rivages, "Écrits noirs") ;
    - C'est l'histoire de la Série Noire, collectif (Gallimard) ;
    - Actu du Noir, de Jean-Marc Laherrère (Blog) ;
    - Les Lectures de l'Oncle Paul, de Paul Maugendre (Blog).

    Sélection 2016 du Trophée BD :
    - Men of Wrath, de Jason Aaron & Ron Garney (Urban comics) ;
    - Les Nuits de Saturne, de Pierre-Henry Gomont & Marcus Malte (Sarbacane) ;
    - Trou de mémoire. 1 Gila Monster, de Virginie Regnauld & Roger Seiter (Le Long bec) ;
    - Tungstène, de Marcello Quintanilha (Çà et là) ;
    - Tyler Cross. 2, Angola, de Fabien Nury & Brüno (Dargaud).
    Liens : Le Chemin s'arrêtera là |Une plaie ouverte |Adieu Lili Marleen |Battues |Perfidia |L'Enfer de Church Street |Les Infâmes |Le Fils |Pascal Dessaint | D.O.A. |Patrick Pécherot |Christian Roux |Antonin Varenne |James Ellroy |Iain Levison |Jo Nesbø |Laurent Chalumeau |Elmore Leonard |Jean-Marc Laherrère |Paul Maugendre |Pierre-Henry Gomont |Marcus Malte |813

Gare au Bayou

Avec son profil d'une férocité froide, son menton anguleux et son regard noir, Tyler Cross est le sosie presque parfait de Parker, le héros imaginé par Richard Stark alias Donald Westlake, adapté par Darwyn Cooke (quatre volumes publiés également chez Dargaud). Et la ressemblance n'est pas seulement que physique. Comme son alter ego, Tyler Cross est un as de la déveine et ferait passer les douze travaux d'Hercule pour autant d'épreuves de Fort Boyard : une rigolade. Comme lui, Tyler Cross est un homme de principes, droit dans ses bottes (quand il en a, et dès le début de cette aventure, il se retrouve plutôt démuni et dévêtu), qui a son idée de l'intégrité et qui ne plaisante pas quand on se moque de lui.
Dans ce deuxième volet, Tyler Cross est doublé de belle manière lors d'un cambriolage facile, arnaque à l'assurance de son commanditaire. L'un de ses associés est resté sur le carreau, l'autre, une séduisante femme avec qui il a eu une liaison, est partie avec cent mille dollars (mais moitié moins que ce qui lui avait été promis pour trahir). Direction Angola, pour Tyler Cross avec une condamnation à vingt ans. Non pas le pays d'Afrique, qui pour un peu ressemblerait au paradis, mais une prison de la Nouvelle-Orléans tenue par la mafia (qui a lancé d'ailleurs un contrat contre lui depuis le premier volet), dirigée par un psychopathe avec ses chiens meurtriers sanguinaires et sa femme belle comme une mante religieuse - sauf que sa religion à elle c'est le sexe, et qu'elle a du mal à assouvir ses plaisirs avec les plus beaux forçats qu'elle choisit.
Bon, le tableau est posé : Tyler Cross va devoir s'évader d'une prison dont on ne s'évade pas tout en échappant à la mafia, et ensuite régler ses comptes. Le tableau est de très belle facture et si le premier récit avait déjà été primé à de nombreuses reprises, qu'en sera-t-il de celui-ci ? Angola est une excellente bande dessinée, un comic noir de très belle facture à la mise en scène terrible et au découpage efficace. Brüno est un esthète du dessin, et ses planches sont joliment mises en couleurs par Laurence Croix. Le scénario avec ses dialogues minimalistes mais jouissifs de Fabien Nury offre un récit complet d'une noirceur agréable, et nous permet de nous évader avant Tyler Cross. Puis c'est l'heure de la grande évasion, d'une course-poursuite évidente à travers le bayou... Un bain de sang sans alligator, mais d'une férocité monstre. Aventures forcément à suivre !

Citation

Un coup sans risque, Tyler. Garanti sur facture. Je sais ce que tu penses. Tu te dis : 'Sid le Foireux va encore m'attirer des emmerdes.' Tu as tort. Promis. Cette fois c'est du tout cuit. On se connait depuis assez longtemps, non ?

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 30 août 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page