L'Athlète

La veille de l'exécution, le licenciado Bernardo de Mendoza rêva pendant la nuit du premier autodafé auquel il avait assisté. C'était le grand bûcher des luthériens, le 8 octobre 1559, et son oncle avait insisté pour l'emmener, bien qu'il n'eût alors que neuf ans, parce que le nouveau roi était présent et que c'était important, dit-il, pour l'enfant des conversos de savoir dès son plus jeune âge ce qui arrivait à ceux qui défiaient les lois de Dieu et de son Église.
Matthew Carr - Les Diables de Cardona
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 29 février

Contenu

Roman - Policier

L'Athlète

Vengeance MAJ mardi 08 septembre 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Knut Faldbakken
Turneren - 2004
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : Le Seuil, février 2009
360 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-02-096442-5
Coll. "Policiers"

Vent de folie en gériatrie

Il y a des livres qu'on laisse poser sur notre bibliothèque un certains temps, et un jour ras le bol de les voir agoniser-là. Il faisait plus que chaud et j'avais une envie de fraicheur presque vitale, quoi de mieux qu'une intrigue policière qui se passe en Norvège ? Un livre au style décapant, un humour très cru. L'histoire se passe à Ostregate, un quartier résidentiel, essentiellement habité par des personnes âgées. On pourrait se dire mouarff ça va pas être supra palpitant. Grosse erreur ! L'auteur nous offre un casting complètement déjanté. Valman l'enquêteur au caractère bourru. Sa coéquipière, Anita qui ne manque pas une occasion de le taquiner. Loretta mamie nymphomane. Lind papi à la vie plus que débridée, un concierge par très net (le comble). Tout ce petit monde n'aurais jamais du se rencontrer (sans compter les seconds rôles aussi excellents que les personnages principaux) sauf que au cours d'une soirée Lind est tué. Puis plusieurs meurtres d'une sauvagerie rare vont suivre. Pourquoi ? Comment ? Valman et sa collègue trouvent comme seul lien des tableaux, qui nous plongent à l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Le suspens est maintenu jusqu'au bout (youpi exit les Mary Higgins Clark où on trouve de suite). Un rebondissement de dernière minute juste placé où il faut qui fait tomber de haut. Une vraie bulle d'air ce livre, un style très fluide qui va à l'essentiel. Qui se bouquine vite donc.


On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°40

Citation

La thématique de la débauche était présente dans les trois affaires : activité sexuelle des protagonistes (pourquoi celle des retraités évoquait-elle des images moins agréables que celle des jeunes ?) et objets : tableaux , lits défaits, etc.

Rédacteur: Marine Epineuze jeudi 03 septembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page