L'Évasion de Richard Cœur de Lion et autres aventures

Les bourreaux avaient vieilli ou étaient morts, les illusions s'étaient perdues et le calme était revenu.
André Fortin - Un été grec
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Nouvelle - Thriller

L'Évasion de Richard Cœur de Lion et autres aventures

Politique - Historique - Religieux - Faits divers MAJ jeudi 07 janvier 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Jean d'Aillon
Paris : Flammarion, octobre 2015
480 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-0813-5601-6
Coll. "Thriller"

Pages d'Histoire !

Après des héros emblématiques d'une époque comme Louis Fronsac ou Olivier Hauteville, Jean d'Aillon créé Guilhem d'Ussel, un chevalier troubadour qui exerce sa fonction à la fin du XIIe et au début de XIIIe siècle. L'auteur compose la série des aventures en fonction de dates annuelles et de lieux précis. Commencée à Marseille en 1198, la saga se poursuit à Rouen en 1203, après Paris, Londres, Montségur et Rome. Parallèlement, le romancier raconte les origines de son héros et réunit, dans le présent recueil, six novellas, déjà parues en format numérique, dont l'action s'étale de 1193 à 1201.
Les six aventures du chevalier troubadour vont l'amener à prendre parti pour des vilains oppressés par leur nouveau seigneur qui a falsifié la charte leur accordant des droits. Puis, il est entraîné dans l'opération menée pour l'évasion de Richard Cœur de Lion emprisonné en Allemagne. Dans Le Noël du Chat botté, il doit faire preuve de perspicacité pour ne pas se laisser abuser par les apparences, comme c'est le cas, également, dans Les Perdrix de Lectoure où il fait face à un crime ménager. Lors d'une nouvelle visite à Cluny, où il revient après de longues années, il se trouve entraîné, à son corps défendant, dans une affaire de miracles. C'est depuis son domaine de Lamaguère, qu'il doit lutter contre un étrange loup...
Avec Guilhem d'Ussel, Jean d'Aillon brosse une fresque du règne de Philippe Auguste. Il mêle, dans des énigmes criminelles, des personnages authentiques comme le roi lui-même, Jean Sans Terre, Richard Cœur de lion ou les comtes de Toulouse... et des héros sortis tout droit de l'imagination de romanciers comme Robin de Loxley, plus connu sous le surnom de Robin des Bois, de Walter Scott. Chaque aventure est fondée sur des faits historiques tirés des écrits de quelques chroniqueurs du temps. Avec ces éléments, plus ou moins précis, il conçoit une intrigue subtile qui met en scène une galerie de personnages typiques de cette époque, avec une grande véracité, démontrant une connaissance approfondie de cette société médiévale. Ainsi, pour le récit qui donne son titre au recueil, il s'appuie sur des écrits, le premier datant de 1260, relatant la légende de Blondel de Nesle, un ménestrel chevalier qui a existé puisqu'il a laissé une vingtaine de chants. L'imagination fertile de Jean d'Aillon comble les non-dits de l'histoire.
Toutefois, il ne se contente pas de romancer des faits, de les compléter, il dissèque l'Histoire, l'analyse et offre les véritables raisons de situations, les réelles motivations des acteurs de l'époque. Par exemple, la lutte de l'Église romaine contre les Cathares n'était pas qu'une affaire de foi. L'hérésie suprême consistait surtout dans le refus, par les Bons hommes, de payer la dîme ecclésiastique et donc, si leur nombre croissait, d'appauvrir les évêchés et l'Église toute entière.
Autour d'un héros particulièrement attachant, Jean d'Aillon fait revivre, avec brio, une époque révolue. Un grand moment de lecture !

NdR - Le recueil comporte les nouvelles suivantes avec l'année de l'action entre parenthèses : "La Charte maudite" (1193), "L'Évasion de Richard Cœur de Lion" (1193), "Le Noël du chat botté" (1198), "Les Perdrix de Lectoure" (1199), "Retour à Cluny" (1200) & "Le Loup maléfique" (1201).

Citation

... un religieux lui avait dit que, une semaine après la fête des Rameaux, le roi Richard avait été vendu à l'empereur Henri VI pour une somme d'argent de soixante mille livres d'argent.

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 30 octobre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page