Faites vos jeux

Un crime sera commis pendant la première messe.
Georges Simenon - L'Affaire Saint-Fiacre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 23 janvier

Contenu

Roman - Policier

Faites vos jeux

Énigme - Assassinat MAJ mardi 05 janvier 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Pieter Aspe
Casino - 2005
Traduit du néerlandais (Belgique) par Emmanuèle Sandron
Paris : Albin Michel, octobre 2015
304 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-226-32081-0
Coll. "Thrillers"
Une enquête du commissaire Van In, 16

Ce qu'il faut savoir sur la série

Pieter Aspe a signé, en 2008, la vingt-deuxième aventure du commissaire Van In. Ce personnage, iconoclaste, à l’humour caustique, avec ses désillusions et ses blessures, est le flic imparfait que ses faiblesses assumées à défaut d’être reconnues, rendent attachant. Les enquêtes qu’il mène dans Bruges et sa région le font évoluer entre luttes politiques et d’influence, prises d’intérêts, guerre entre police municipale et gendarmerie, et approcher les lourds secrets confinés entre les murs séculaires.

Jeu, où est ta victoire ?

Depuis qu'il fréquente assidûment une salle de musculation, Van In arrive très courbaturé au commissariat. Comme la journée s'annonce calme, il s'intéresse aux PV de la nuit. L'un d'eux, relatif aux propos tenus par un homme ivre, retient son attention. Celui-ci justifie son état par le poids d'un secret lié à une histoire de roulette. Des innocents vont mourir. Van In décide d'en savoir plus et, avec Versavel, se rend chez Hubert Blontrock, un joueur régulier. Ce dernier minimise ses propos, invoque l'ivresse qui lui a fait dire n'importe quoi. Cependant, pour les deux limiers, l'histoire parait tellement invraisemblable qu'il ne peut l'avoir inventé. Nathan Six est un tueur. Dans l'après-midi, le Maître du Jeu lui a appris qu'Hubert avait reçu des policiers. Il doit lui mettre une bonne raclée. Merel Deman, une jeune femme qui a beaucoup maigri, décide de se faire refaire la poitrine par le meilleur chirurgien de la région. Et l'affaire s'emballe. Un ami d'Hubert alerte la police. celui-ci n'est pas au rendez-vous habituel qu'il n'a jamais raté. Chez lui, Van In et Versavel trouvent son cadavre nu. Il a été tué d'une balle dans la bouche. Pendant ce temps, à Blankenberge, la jeune femme est retrouvée morte sur la plage. Van In et Hannelore se rendent au casino pour enquêter discrètement. Pour donner le change, Van In commence à jouer... avant de gagner, puis de tout perdre. Hannelore est toute chamboulée par une rencontre avec un nouvel avocat. C'est alors que le Jeu débute avec des joueurs impénitents qui mettent leur vie en péril.

Avec cette seizième enquête de son iconoclaste commissaire, Pieter Aspe continue d'explorer les perversions de la bourgeoisie belge, plus principalement brugeoise. Cela dit, ces vices s'appliquent universellement lorsque des individus n'ont que l'argent et la volonté de pouvoir pour objectif dans l'existence.
Cette fois-ci, le romancier plonge son héros dans l'univers des casinos, dans les cercles de jeu, donnant à celui-ci l'attrait pour ces gains aléatoires, pour l'argent facile. Si parallèlement, le commissaire semble s'être acheté une conduite en matière de santé corporelle, il lui donne une nouvelle addiction. De plus, le couple traverse des moments difficiles avec Hannelore qui trouve, dans les yeux d'un nouveau venu, des promesses qui la tentent, qui la tentent au point de penser à succomber.
Autour de ces deux héros, l'auteur anime le groupe habituel de personnages qui forment "la garde rapprochée", une petite société représentative des principaux caractères humains. S'appuyant sur ceux-ci, Pieter Aspe développe nombre d'intrigues secondaires liées à des situations courantes ou des faits de société. Il met en scène, également, une belle panoplie de personnages véreux au possible, de corrompus pour qui tous les moyens sont bons pour atteindre leur but, même si celui-ci est particulièrement odieux.
Ce nouvel opus renforce la qualité de la série, une série à l'intrigue toujours attractive animée par une galerie de personnages presque authentiques.

Citation

Quand on amasse plus de fric en une vie qu'on ne peut en gagner, en général, ça veut dire qu'on a pris quelques libertés avec la légalité...

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 30 octobre 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page