13e malédiction

Un schéma optimal voudrait que tout le monde accroisse ses richesses à l'infini, mais parfois seul un jeu à somme nulle est possible et l'arbitrage est alors l'unique moyen d'augmenter ses richesses au détriment des autres.
Teddy Wayne - Kapitoil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 15 novembre

Contenu

Roman - Thriller

13e malédiction

Tueur en série - Vengeance - Prise d'otage MAJ jeudi 21 janvier 2016

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

James Patterson & Maxine Paetro
Unlucky 13 - 2014
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Nicolas Thiberville
Paris : Jean-Claude Lattès, novembre 2015
300 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7096-4866-0
Coll. "Suspense et Cie"

Crime de série

Les temps sont durs pour le Women's Murder Club car deux cadavres ont été retrouvés, et les victimes ont subi une explosion... interne... La viande trouvée dans leurs estomacs provient d'une chaîne connue de hamburgers alors la question qui se pose est : chercherait-on à lui nuire ? C'est le moment que choisit Mackie Morales, l'ex d'un tueur en série abattu par Lindsey Boxer, pour tenter de se venger. Pour tout arranger, pendant le voyage de noces de Yuki, des terroristes prennent d'assaut le bateau de croisière qu'elle a pris avec son nouveau mari...
Les "Women's Murder Club" étaient un peu la danseuse des produits de l'usine Patterson jusqu'à une bonne reprise en mains — mais du coup, ces romans ne se distinguent guère des autres séries, si ce n'est par des enjeux récurrents plus proche de la comédie romantique. Ces trois intrigues parallèles ne cherchent guère la crédibilité (des hamburgers explosifs donnant lieu à une enquête façon Scooby-Doo, une énième histoire de vengeance qu'on croirait sortie d'un "Alex Cross" et une nouvelle prise d'otages à la Piège de Cristal), et compensent par cet éternel rythme effréné qui est la marque de fabrique Patterson. Bien sûr, il ne faut pas y chercher une quelconque finesse psychologique et on peut regretter que la tueuse présentée comme invincible, diabolique et tout et tout soit vite évacuée une fois le nombre de pages requises. Mais le tout vise un public habitué à la routine lénifiante des séries télévisées et leur art de servir indéfiniment la même soupe en changeant à peine l'emballage. Rien de déshonorant, juste un roman qui a bien du mal à justifier sa propre existence...

Citation

On est très proches, Rich et moi. C'est un peu comme mon petit frère et on se confie beaucoup l'un à l'autre. Mais Cindy, son ex, est aussi l'une de mes anciennes amies. Et je savais qu'elle souffrait encore de leur rupture, survenue six mois plus tôt. Elle n'avait pas perdu espoir de se remettre avec lui.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 21 janvier 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page