Les Grandes énigmes de la Justice

Pour survivre, elle aurait fait n'importe quoi. La survie qui avait toujours été son obsession première. Raison pour laquelle elle était toujours de ce monde.
Jonathan Kellerman - Killeuse
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 juin

Contenu

Essai - Policier

Les Grandes énigmes de la Justice

Énigme - Prison MAJ lundi 05 octobre 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

Emmanuel Pierrat
Paris : First, juillet 2009
284 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7540-0705-4

Chronique d'une Justice indécise...

Emmanuel Pierrat, qui est avocat lui-même, a entrepris dans cet ouvrage de revisiter les grands procès qui ont marqué l'histoire de la Justice, depuis l'affaire Seznec jusqu'à l'affaire Omar Raddad, en passant par Patrick Dils et Pierre Goldman. Dix procès retentissants qui ont laissé dans nos mémoires une empreinte durable, sinon ouvert une suspicion quant aux mérites de la Justice française, très encombrée de procédures qu'elle maîtrise mal, semble-t-il… Dix affaires offrant à coup sûr des rebondissements spectaculaires, sans constituer sur la distance de véritables énigmes, à l'exception peut-être de celle d'Omar Raddad. L'énigme, en ce qui concerne les autres, relevant plutôt des intentions d'acteurs médiatiques acharnés à défendre une cause parfois indécente. Dix chapitres offrant en tout cas une revue de détails impressionnante des pièces en cause dans les procès, assez pour emporter une conviction et révéler en filigrane celle de l'auteur lui-même – malgré son immense prudence. C'est le cas de l'affaire Seznec, dont il semble que l'ultime détermination ait été éditoriale plutôt que l'expression d'un combat sincère pour innocenter un grand-père tout de même fort empêtré dans ses déclarations contradictoires. Ou bien encore celui du braquage sanglant du gauchiste égaré qu'était Lucien Goldman, convoquant à son secours toute l'intelligentsia parisienne triomphante. Une formidable pression culturelle en somme, parvenant à ses fins – son acquittement -, pour se réveiller quelques années plus tard la tête lourde d'un vrai malaise à la lecture du second livre de Goldman, qui laissait filer entre les lignes de sérieuses ambiguïtés quant à son innocence…
Le tout est écrit sans effet de manches, sans fioritures littéraires, nous laissant ainsi tout le loisir de nous affronter aux données juridiques pour mieux construire notre jugement.

Citation

La Justice a tranché... Pour le moment.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 29 septembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page