Meurtre dans l'Eurostar

Châtillon était toujours la même petite ville endormie par le reflux du quotidien et la départementale qui la traversait de part en part.
Benoît Minville - Rural noir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 18 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Meurtre dans l'Eurostar

Politique - Huis-clos - Assassinat - Finance MAJ samedi 12 mars 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Arnaud Chneiweiss
Paris : Le Cherche midi, mai 2014
294 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-3480-2
Coll. "Thriller"

Un polar économique mené à grande vitesse

Paul Chasson, un scientifique, a trouvé le moyen de rendre les objets et les êtres invisibles. Pour développer son invention, il a besoin d'une somme considérable. Il s'adresse donc à Leila Mayet, une jeune femme bien introduite dans les milieux financiers et politiques, spécialisée dans la levée de fonds. Diane K. a signé un livre remarqué sur le monde carcéral et souhaite écrire sur le quotidien d'un ministre de la République. Le Président lui conseille de suivre son ministre des Finances alors qu'une crise financière bat son plein et que la France se débat pour trouver la trésorerie nécessaires à son fonctionnement. Simon Baxter, après un court passage dans le secteur bancaire "privé", entre à la Banque mondiale. Il est chargé d'un dossier sur le Kenya, avec une obligation de succès pour que sa structure reste au centre du dispositif d'aide internationale. Le ministre des Finances, flatté d'être le sujet d'un livre où il pourra faire valoir sa politique, doit se battre contre ses collègues pour tenter de faire prévaloir ses idées. Il lui faut, parallèlement, assurer la couverture de la dette, négocier pour trouver de l'argent...
Ces personnages vont se retrouver dans l'Eurostar en direction de Londres, bloqués dans le tunnel sous la Manche, après deux explosions. Dans la bousculade liée à l'évacuation, ils perdent de vue l'inventeur. C'est à Londres qu'ils apprennent que Paul Chasson a été assassiné. Si le mobile est facile à deviner, quel peut être l'auteur du crime sachant que tous, à un moment ou à un autre, ont eu connaissance de son invention ?
Arnaud Chneiweiss mêle avec brio théorie du complot, raison d'État et meurtre mystérieux dans une intrigue construite avec une grande habilité. Celle-ci se structure autour du récit de quatre personnages principaux, chacun sur un parcours qui les amène à se croiser, à échanger, à lutter pour atteindre le(s) but(s) qu'il poursuit. C'est captivant de suivre, ainsi, les visions que les uns et les autres peuvent avoir d'une même situation, de mesurer les écarts d'appréciation selon les motivations. L'auteur présente une construction novatrice, multipliant les rebondissements jusqu'à une conclusion fort surprenante et... qui fait rêver quant à ses conséquences.
Choisissant des personnages gravitant dans les hautes sphères politiques, il fait émettre par ceux-ci nombre de réflexions, d'idées fort judicieuses quant à l'avenir du pays. Il montre, cependant, la réalité, le pouvoir concret du monde politique face aux financiers de toutes natures. Il évoque le peu de marge de manœuvre, le peu de moyens dont ils disposent quand, et c'est le cas, l'argent manque cruellement. Il propose une vision intéressante avec une Europe différente de celle de 2014, anticipant le Brexit, la conclusion du déchirement de la Belgique et l'idée d'un rapprochement, presque une fusion, entre la France et l'Allemagne pour constituer un bloc capable de fédérer et de lutter contre les agressions extérieures. Il met en scène, également, les luttes intestines que se livrent les hommes, les structures, sans le moindre souci de l'intérêt public, aux seuls profits de leurs ambitions ou de leur prédominance. Avec le ministre des Finances, il décrit les forces et les faiblesses d'un homme politique, humanisant quelque peu la fonction.
Avec Meurtre dans l'Eurostar, Arnaud Chneiweiss propose un roman passionnant tant pour la beauté et la subtilité de l'intrigue, sa construction inhabituelle, que pour sa galerie de personnages aux profils particulièrement analysés.

Citation

J'ai vu tant de choses dans ces responsabilités, tant de gens que je pensais être des amis fidèles me trahir pour un médiocre gain financier à court terme, tant d'intérêts stratégiques de long terme balayés par une opportunité sans lendemain... Je n'exclus rien.

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 03 mars 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page