WARP. 3, L'Homme éternel

Quand on ne dit pas les choses, c'est comme si elles n'étaient pas tout à fait vraies. Quand on les dit...
Pierre Pelot - Givre noir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 09 avril

Contenu

Roman - Espionnage

WARP. 3, L'Homme éternel

Fantastique - Historique MAJ mardi 08 mars 2016

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 19 €

Eoin Colfer
W.A.R.P. Book 3 The Forever Man - 2015
Traduit de l'anglais par Jean Esch
Paris : Gallimard jeunesse, février 2016
362 p. ; illustrations en noir & blanc ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-07-056019-6
Coll. "Romans ado"

Final retentissant

Souvenez-nous, nous avions laissé nos amis Chevie, consultante pour le FBI, et Riley, apprenti assassin repenti, dans une bien mauvaise posture à la fin de leur précédente aventure (Le Complot du colonel Box). Eh bien, au début de ce troisième et dernier tome, ils ne sont pas plus avancés... Pire, il nous semble bien que la situation n'ait jamais été si risquée et complexe : dans le but de sauver son frère – ou celui qu'il espère de tout cœur qu'il le soit -, Riley a entrainé Chevie dans les bas-fonds de l'une des pires prisons anglaises du XIXe siècle à la rencontre d'un être mystérieux qui se fait appeler l'Homme Éternel. La situation, vous vous en doutez, tourne rapidement en défaveur de nos amis et c'est un Riley abattu, une Chevie dans le coma et un Homme Éternel plus en colère que jamais qui sont aspirés par un trou de ver. Et, cette fois, c'est à l'époque de la chasse aux Sorcières, dans l'Angleterre du XVIIe siècle, que tous atterrissent. En guise de sorcières, d'étranges créatures mutantes sorties de nulle part – mais probablement avez-vous une petite idée de leur origine, vous ? Riley parviendra-t-il dans cette époque inconnue à sauver son amie et à venir à bout de cet Homme Éternel qui lui voue une haine toute personnelle ?
Avec ce troisième livre, Eoin Colfer signe un roman parfait et une conclusion bien au-delà de nos espérances à cette série. Toujours plus drôles, toujours plus attachants et affrontant des situations toutes plus inextricables que les précédentes, Riley et Chevie sont incontestablement des personnages qui nous manqueront ! De rebondissements en rebondissements, ils font à chaque fois preuve de plus d'intelligence et de maturité, mettant de leur côté autant d'armes que possible pour affronter les multiples embûches semées sur leurs routes... Et l'auteur se fait plaisir ! De créatures mutantes au bras de singe et au corps d'homme à un agent du FBI transformé en chien pendant son voyage dans le temps, de gentils fantômes en magiciens effrayants, rien ne leur est épargné. Ce n'est cependant pas le lecteur qui s'en plaindra : on est surpris à chaque page, on rit, on frissonne, on s'inquiète et on sursaute. Mené avec intelligence, il met en scène des personnages principaux et secondaires incomparables, de ceux que l'on aimerait pouvoir croiser dans la rue ou avoir comme meilleurs amis. À travers les époques et les paysages, ils font preuve d'une débrouillardise et d'un sens de l'humour qui n'occulte en rien leurs qualités de justiciers. Mais Riley, inquiet comme jamais pour Chevie, se laissera-t-il attirer par les sombres côtés de sa personnalité et ira-t-il jusqu'à tuer ceux qui les menacent ? La frontière entre justice et vengeance se fait à chaque page plus fine, et nos amis restent des adolescents ballotés par la vie et par le temps...
Eoin Colfer confirme son talent avec ce troisième livre de sa série "WARP", et la fait incontestablement entrer dans le panthéon des meilleures séries du genre. Jamais voyages dans le temps ne nous auront autant enchantés !

Citation

Mener ce genre de négociation était plus difficile que de faire un nœud avec une anguille enduite de confiture. Un des deux adversaires avait déjà la main sur la corde qui servirait à pendre l'autre [...]

Rédacteur: Catherine Thiéry samedi 05 mars 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page