Le Secret de la petite demoiselle

En fin de journée, je trouvai un cadavre dans mon jardin. Je m'étais levé à huit heures, comme d'habitude, mais je ne fis cette découverte que quelques minutes après onze heures, parce que je n'avais pas regardé avant par la fenêtre de mon salon.
Fredric Brown - La Bête de miséricorde
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Roman - Espionnage

Le Secret de la petite demoiselle

Historique - Énigme - Assassinat MAJ samedi 11 juin 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 9 €

Jess Kaan
Amiens : Pôle Nord, janvier 2016
184 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 979-10-92285-43-7
Coll. "Belle époque", 2

Bains de mer

Félix Thébord se réveille au bord de la mer du Nord. Il est enterré dans le sable alors que monte la marée. Ernest Hornes, à Arras, est dans les bras de sa belle-sœur quand un télégraphiste lui livre un pli de Decoopman lui demandant de le rejoindre à Malo-les-Bains. Sur place, il prend la dimension de la situation. L'essor de la nouvelle commune risque d'être stoppé avec deux morts en trois semaines - Béranger de Lerberghe retrouvé pendu et Félix Thébord. Ces deux victimes entendaient faire fructifier leurs avoirs par l'investissement. Pour débusquer une piste, il se rend au casino municipal en se présentant comme un industriel à la recherche d'associés. Le gérant le dirige vers une table de baccara où se trouvent huit personnes dont Félicie Duval, une ravissante brune. La discussion, générale au début, prend peu à peu un tour plus précis. Les joueurs finissent par évoquer ce qui les préoccupe. C'est ainsi qu'Ernest apprend que les deux morts appartenaient à leur cercle. C'est en sortant qu'il se fait rattraper par Zwendael qui l'invite, après l'enterrement de Félix, à faire plus ample connaissance chez lui. Pendant la cérémonie funèbre, le détective s'est rapproché de Félicie. Puis, il l'accompagne jusqu'à sa voiture où son cocher lui narre une étrange incident : on a déposé treize roses blanches dans le cabriolet. Ernest a été alerté par Decoopman qui avait remarqué de tels bouquets chez les deux victimes. Il décide de surveiller la villa de Félicie en revenant de chez Zwendael. Celui-ci, grivois, raconte qu'il use de sa situation d'employeur vis-à-vis d'Eugénie, la jeune servante qui a fait entrer Ernest. Il évoque, aussi, l'existence d'un groupe d'investisseurs autour de lui. Dans la nuit, deux hommes s'approchent de la villa de Félicie. Hornes les surprend mais ils peuvent s'enfuir. C'est en se rappelant les paroles de Félicie, à propos d'une jeune Ninie dont Thébord était amoureux qu'il fait le lien avec la jeune fille vue chez Zwendael. Celle-ci, très vite, lui apprend qu'elle a dû livrer son amant sous la menace. Commence alors une enquête de tous les dangers car Ernest se heurte à des assassins déterminés.

Pôle Nord publie des romans qui ont pour cadre la région Nord de la France. Après avoir développé une collection dénommée "14/18" regroupant des livres dont l'action se déroule pendant la Grande Guerre, l'éditeur propose "Belle époque" qui met en avant des récits ayant pour cadre les années 1900. Le premier roman, Un Américain sur la Côte d'Opale, se situe en 1909. L'action du présent roman, deuxième de la collection, se déroule en 1903, à Malo-les-Bains, une commune nouvellement créée et appelée à devenir la station balnéaire de Dunkerque.
Jess Kaan, originaire de la ville, s'attache à faire découvrir l'évolution de ces terres agricoles qui, compte-tenu de l'attrait grandissant d'une clientèle aisée pour les bains de mer, s'est trouvé dans l'œil des investisseurs. L'auteur s'applique à faire revivre un moment de l'histoire de cette ville et de son développement à travers un polar musclé servi par un héros au caractère trempé, devant faire usage de la boxe française et d'armes plus souvent qu'à son tour. En effet, celui-ci est face à des ennemis sans pitié et les morts brutales s'accumulent. Les descriptions des combats et des assassinats sont rudes. Mais, s'il doit se battre, il aime les femmes et leur corps, et les conquiert facilement. Ce détective privé n'est pas sans rappeler d'illustres prédécesseurs, de ces enquêteurs du début du XXe siècle ou de ces contre-espions qui ont fleuri dans les années 1950-1960, qui faisaient régulièrement le coup de poing et goûtaient le plus souvent possible au repos du guerrier.
Le romancier fait ressentir l'ambiance de l'époque, l'affairisme des investisseurs qui voyaient là une progression de leur fortune mais qui, aussi, avait une certaine idée de la France, voulant concourir à en faire un État de premier ordre pour gommer la défaite de 1870. L'esprit de revanche sur cette guerre, la haine entretenue vis-à-vis des vainqueurs, sous-tend une partie de l'intrigue. L'auteur fait ainsi usage du vocabulaire peu glorieux employé à l'époque pour désigner les Prussiens.
Jess Kaan signe une intrigue habilement menée, prenant en compte les données de l'époque, l'ambiance qui régnait sur cette partie de la côte. Il mêle des actions sordides et nobles avec la pédophilie, le meurtre gratuit et l'amour naissant. Il fait croiser à son héros un certain nombre de personnages dont une figure historique, un certain Charles de Gaulle adolescent mais ayant déjà l'âme d'un meneur avec ses camarades de jeu.
Un récit mené avec un tempo rapide, des chapitres courts et denses font du Secret de la petite demoiselle un roman passionnant que l'on parcourt avec plaisir et intérêt.

Citation

Ils en ont déjà tué trois membres et vos amis n'ont pas compris. Les roses blanches Konstanz Von Malenhof continueront d'annoncer des morts. Dans quel enfer les avez-vous jetés à la fin ?

Rédacteur: Serge Perraud lundi 04 avril 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page