Du sang dans la sierra

Le Poète se fait voyant par un long, immense, et raisonné dérèglement de tous les sens. (Rimbaud - en français dans le texte)
Peter Robinson - L'Été qui ne s'achève jamais
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 décembre

Contenu

DVD - Western

Du sang dans la sierra

Assassinat - Gang MAJ mardi 05 avril 2016

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

George Sherman
Relentless - 1948
Bertrand Tavernier (présentation)
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, mars 2016
1 DVD VF-VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Pour l'amour d'un cheval

Nick Buckley (Robert Young) est un cow-boy heureux. D'une part, il est libre comme l'air, et d'une autre part sa jument va bientôt mettre bât après une saillie avec un étalon de pure race. Seulement, un jour de pluie torrentielle, il fait une halte dans une petite ville du Grand Ouest où deux prospecteurs d'or pas très intelligents offrent leur tournée de champagne (dans des chopes de bière !) alors que dans l'ombre un homme plutôt patibulaire conspire avec un autre. Plus tard, les deux prospecteurs se feront assassiner et dérober les deux parties d'un plan qui conduit à leur mine, et Nick Buckley se fera voler son cheval à peine remis de la naissance de son poulain. Alors, il pourchassera son voleur et l'abattra après lui avoir donné une chance de se rendre. Accusé de trois meurtres, il sera pourchassé par le shérif et ses aides, et ne pourra compter pour tenter de retrouver le deuxième sbire assassin que sur l'omniprésence de la ravissante et impétueuse Luella Purdy (Marguerite Chapman) qui va et vient conduisant son chariot de marchande ambulante. Évidemment, elle est tombée amoureuse... Mais les embûches vont être nombreuses et le sort va quelque peu s'acharner.
L'histoire est classique, le scénario des plus simples. Robert Young est un honnête acteur qui ne détone pas. Nul doute qu'il a hérité du premier rôle dans cette adaptation de Three Were Thoroughbreds, de Kenneth Taylor Perkins, de par son statut de producteur. George Sherman fait le boulot, et plutôt bien. Il a la chance de pouvoir tourner en couleur et il se permet quelques petites fulgurances dues sans nul doute à son expérience comme, par exemple, la scène occultée, voire suggérée du meurtre des prospecteurs. Il se dégage de ce film quelque chose de primesautier et de bucolique accentué par le fait que l'on circule plus dans le Petit Ouest que le Grand Ouest : on a l'impression que quelles que soient les destinations des différents acteurs, ils sont toujours amenés à se retrouver au milieu du grand nulle part. À cela, il faut ajouter que Robert Young est plutôt bonhomme, qu'il a tendance à faire confiance à n'importe qui et que surtout il n'a pas son pareil pour ne pas faire attention aux éléments extérieurs (alors même qu'il se bat pour éviter la corde). On serait curieux de découvrir un jour chez Sidonis l'autre adaptation de ce roman de Kenneth Taylor Perkins : Tumbleweed (1953) de Nathan Juran avec Audie Murphy et Lee Van Cleef (dans un rôle a priori mineur)... Le scénario semble en effet bien plus complexe que ce qu'il est dans ce film.

Du sang dans la sierra (91 min.) : réalisé par George Sherman sur un scénario de Winston Miller d'après le roman Three Were Thoroughbreds de Kenneth Perkins. Avec : Robert Young, Marguerite Chapman, Willard Parker, Akim Tamiroff, Barton MacLane, Mike Mazurki...
Bonus. Présentation de Bertrand Tavernier. Présentation de Patrick Brion. Bande-annonce.

Citation

Un homme blessé n'attendrait pas si longtemps de voir un médecin, sauf s'il a des problèmes avec la Loi.

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 04 avril 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page