Le Sabre et la flèche

- Ne vous laissez pas envahir par la haine, c'est un sentiment destructeur. Et vous avez votre vie à reconstruire. - Je ne la reconstruirai pas sur des cadavres impunis, docteur ! Je souffre depuis trop longtemps pour ça...
Denis Lapière, Franck Giroud & Ralph Meyer - Page noire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 04 avril

Contenu

DVD - Western

Le Sabre et la flèche

Huis-clos - Road Movie - Guerre MAJ lundi 27 juin 2016

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 17 €

André De Toth
Last of Comanches - 1953
Bertrand Tavernier (présentation)
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, mai 2016
1 DVD VF-VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Quand t'es dans le désert…

Voilà un début de film comme on en voit peu. À se demander s'il ne manque pas une bobine mais non : quand Le Sabre et la flèche commence, on est projeté au cœur de l'action comme rarement, réfugié dans une ville qui s'attend à être attaquée par les indiens (ce qui est assez peu fréquent dans le western) et les soldats qui sont là semblent déjà bien éprouvés par ce qu'ils ont vécu auparavant. Nuage Rouge et ses Comanches sanguinaires arrivent. Ils mettent la ville à feu et à sang, et on bascule brutalement dans ce qui sera au centre de l'histoire : quelques soldats survivants marchent dans le désert, poursuivis par les indiens. Sont-ils les seuls à s'en être sortis ? Sans doute. Ils appartiennent à la cavalerie. Ils sont blessés et épuisés. Très vite, ils vont trouver une diligence sur leur chemin, avec quelques hommes et une femme à son bord, puis un cow-boy isolé. Ce petit groupe hétéroclite doit échapper à ses ennemis mais aussi trouver de l'eau, indispensable à sa survie. Il va découvrir une source, avec l'aide d'un jeune indien dont pas grand-monde ne voulait au départ, et s'abriter dans une ruine oubliée qu'il faudra défendre coûte que coûte de la menace comanche... Pour ce western tourné entièrement dans des décors naturels selon Bertrand Tavernier, intarissable et passionnant en bonus, André De Toth a choisi de mettre en scène des comédiens plutôt habitués aux seconds rôles. Aucun n'a le profil du super-héros. C'est exactement ce qu'il faut pour incarner des soldats, plutôt expérimentés, et des civils qui savent une chose : c'est ensemble et sous la conduite d'un sergent aguerri (Broderick Crawford tout en rondeur et en autorité) qu'ils ont une chance de s'en sortir. Si le scénario est conventionnel, on est quand même happé par cette histoire. Les personnages ont une vraie épaisseur. Le suspense est là. Les décors sont magnifiques. Quelques plans méritent vraiment le détour. Les amateurs de westerns y trouveront assurément leur bonheur. Ils ne seront pas les seuls.

Le Sabre et la flèche (85 min.) : réalisé par André De Toth sur un scénario de Kenneth Gamet. Avec : Broderick Crawford, Barbara Hale, Johnny Stewart, Lloyd Bridges, Micket Shaughnessy...
Bonus. Galerie photos. Présentation de Bertrand Tavernier. Présentation de Patrick Brion.

Citation

- Un Indien capturé et torturé par son propre peuple ?
- C'est un petit menteur.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 27 juin 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page