Quand la neige danse

Un jardinier doit s'y connaître en matière de profondeurs de trous où l'on plante arbres et fleurs, et autres subtilités des soins qu'il prodigue à la nature, soucieux de la beauté du monde. Un coup de couteau ne rendra jamais le monde plus beau.
Andrei Kourkov - Le Jardinier d'Otchakov
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

Quand la neige danse

Huis-clos - Disparition MAJ mardi 27 septembre 2016

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Sonia Delzongle
Paris : Denoël, avril 2016
23 x 16 cm
ISBN 978-2-207-13284-5
Coll. "Sueurs froides"

Poupée de cire, poupée de son

Dans la bourgade de Crystal Lake, quatre petites filles ont disparu en un mois, dont Lieserl, fille du médecin local Joe Lasko, séparé de son épouse alcoolique. C'est alors que les parents reçoivent chacun une poupée vêtue comme la disparue. Joe Lasko va recevoir l'aide d'Eva, son ancien amour de lycée devenue détective privée, pendant que la police se tourne vers la profileuse Hanah Baxter. En sus, Joe Lasko va voir revenir son frère éloigné Gabe, à la réputation sulfureuse. Pendant ce temps, les cadavres s'accumulent autour de l'affaire... Les fillettes sont-elles encore en vie ? Et si le ravisseur avait voulu les protéger ?
Il serait facile d'ironiser sur le fait que ce hou-fait-moi-peur a l'avantage d'économiser une traduction, et aussi qu'à Crystal Lake le coupable est forcément un tueur au masque de hockey armé d'une machette frappant le jour du poisson... Il est vrai qu'en renonçant à son décor africain de Dust, Sonja Delzongle a perdu une bonne partie de son originalité sans pour autant rentrer dans le rang du thriller industriel. Si son personnage de profileuse fait parfois penser à Patricia Cornwell et sa Scarpetta, l'écriture est indéniablement cinématographique (on pense aussi à The Secret de Pascal Laugier), mais du coup, comme à part quelques introspections, les personnages restent schématiques et que, selon une tendance actuelle, tout est traité sur le même ton sans point d'orgue, crescendo ou mouvements, on a parfois du mal à se rappeler qui est qui dans cette histoire brassant de nombreuses personnes à travers une intrigue embrouillée, quoique sans trous flagrants. Reste la science de la narration qui fait que si on cherche "quelque chose de pas prise de tête pour lire dans le métro", on peut tenter l'aventure.

Citation

Comme le scientifique, le policier est un enquêteur, un chercheur de vérité. Et son pire ennemi est son humanité. Débarrasser le monde du germe du Mal, comme traquer et éliminer les virus, telle était sa tâche, dans laquelle l'empathie n'avait pas sa place.

Rédacteur: Thomas Bauduret mardi 27 septembre 2016
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page