Le Testament de Pablo Escobar

Les vannes s'ouvrent, il tombe sur le lit, rampe sur la couette, agrippe l'oreiller, braille, pleure pour tout ce qu'il a fait et tout ce qu'on lui a fait.
Roger Smith - Pièges et sacrifices
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 14 décembre

Contenu

Essai - Policier

Le Testament de Pablo Escobar

Mafia - Drogue - Gang MAJ mercredi 18 janvier 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6,9 €

Jean-François Fogel
Paris : La Manufacture de livres, décembre 2016
170 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-35887-143-3

Actualités

  • 16/12 Édition: Parutions de la semaine - 16 décembre
    Dernière semaine avant Noël, et pourtant l'on découvre ici et là quelques ouvrages intéressants parmi lesquels Condor, de Caryl Férey, en coffret "Roman + CD" à la "Série Noire" (rappelons qu'outre le roman, Condor est aussi un spectacle musical avec Bertrand Cantat), qui peut faire l'objet d'un cadeau (et pas que de dernière minute). La petite mais classieuse collection "Sonatine+" redonne vie à Zigzag de Ross Thomas. Et c'est une bien jolie surprise. Sinon, l'intérêt du chercheur littéraire est à puiser du côté des Presses universitaires de Rennes qui proposent le rapport d'un colloque holmésien. Comme d'habitude : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Les Événements aléatoires, de Véronique Anthonay (Rebelle, "Sans visage")
    Héritage mortel, de Daniel Borgis (Rebelle)
    Vénus en Ré, de Christine Brunet (Gascogne)
    Train d'enfer, de Gilles Del Pappas & Anne-Marie Thomazeau (Vanloo)
    Condor, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
    Ah, ces deux-là !, de Yann Geffroy (Découvertes de la Luciole)
    Opération Kipling, d'Arnaud Gobin (Ex Æquo, "Rouge")
    Ze Cercle ou Le Martyre de mademoiselle Iouropa Clarkov, de Jacques Hiver (L'Harmattan, "Amarante")
    L'Inconnu de Montparnasse, de Maryse Lartigau (Gascogne)
    Meurtre au pied du pont du Gard : polar burlesque, d'Alain Martain (Complices)
    Bienvenue à Cotton's Warwick, de Michaël Mention (Ombres noires)
    Sang pour sang trek, de Laurent Sarzier (Passionnés de bouquins)

    Fictions adulte poche :
    Entre deux eaux, de Donna Leon (Points, "Policiers. Une enquête du commissaire Brunetti")
    Les Ombres du passé, de C. ?. Lyons (Milady)
    Zigzag, de Ross Thomas (Sonatine, "Sonatine +")

    Romans & nouvelles français :
    Le Carré des indigents écrou 21288, de Dominique Boh-Petit (L'Harmattan, "La Justice au quotidien")
    Matricule 50820 : d'Abbaretz au bagne de Guyane : biographie romancée, de Daniel Braud (Ex Æquo, "Hors temps")
    Attila et la guillotine sèche, de Gilles Del Pappas (Vanloo)
    Du Dara à la caserne : l'itinéraire d'un homme, de Cheikh Sadibou Niang (L'Harmattan Sénégal)

    Bandes dessinées :
    De cape et de crocs. 12, Si ce n'est toi..., d'Alain Ayroles & Jean-Luc Masbou (Delcourt, "Terres de légendes")
    Le Défi d'Irène Adler, de CED (Makaka, "Sherlock Holmes : la BD dont vous êtes le héros")
    Whitchazel contre le démoniaque Onyribilis, de François Darnaudet & Elric (Kramiek, "Whitchazel")
    Intégrale Jacques Gipar : premières aventures, de Thierry Dubois & Jean-Luc Delvaux (Paquet, "Calandre")
    Lieutenant Mac Fly : intégrale, de Fred Duval & Jean Barbaud (Paquet, "Cockpit")
    Violent cases, de Neil Gaiman & Dave McKean (Urban comics, "Urban graphic")
    Superman : adieu, kryptonite !, de Dennis O'Neil, Curt Swan & Murphy Anderson (Urban comics, "DC archives")
    Ciel en ruine : intégrale, de Philippe Pinard & Olivier Dauger (Paquet, "Cockpit")
    Nous étions des hommes, d'Olivier Speltens (Paquet, "Mémoire. L'Armée de l'ombre")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Le Livre de la jungle, de Kid Toussaint & Gabriel Lefèvre (La Renaissance du livre)

    Fictions jeunesse :
    Ma liberté tout en couleur, de Sylvie Baussier & Nancy Guilbert (Oskar, "Ottokar")
    Harriet Tubman : la femme noire qui montra le chemin de la liberté, d'Éric Simard (Oskar, "Histoire & société")
    Le Piège de l'innocence, de Kelley York (Pocket jeunesse, "Territoires")

    Art du dessin & caricatures :
    L'Héritage Jacobs, de Éric Verhoest & Jean-Luc Cambier (Blake et Mortimer)

    Littérature (théories & études) :
    Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle : du Strand Magazine au Sherlock de la BBC, Centre culturel international (Cerisy-la-Salle, Manche). Colloque (2014) (Presses universitaires de Rennes, "Interférences")

    Biographies & généalogie :
    Lettres de détenus : leur seul lien avec le monde extérieur, de Corrie Ten Boom (CLC France)
    Le Salut ne vient pas d'Hitler : un mennonite déporté à Natzweiler et Buchenwald, de Jean-Paul Kremer (COCEBAL)
    Un instituteur alsacien dans la tourmente (1939-1945) : mémoires de guerre de Marius Meyer commentées et complétées par son petit-fils, de Marius Meyer (Calleva, "Vicissitudes militaires : sept générations de conscrits d'une famille alsacienne aux armées de cinq empires (1809-1959) : cinquième période")
    Secrets de famille, de Jacques Roynette (Opéra)

    Histoire de l'Europe :
    Combattre et mourir en Normandie : les GI's et l'expérience au feu : de la mort à la mémoire, Normandie 1944, d'Antonin Dehays (OREP)
    Les Généraux français de la victoire 1942-1945, de François de Lannon & Max Schiavon (ETAI, "Parcours d'exception")
    Le Procès de Ravensbrück : Germaine Tillion, de la vérité à la justice, de Marie-Laure Le Foulon (Le Cherche midi, "Documents")

    Criminologie & prisons :
    Le Testament de Pablo Escobar, de Jean-François Fogel (La Manufacture de livres)
    La Prévention de la corruption en France, état des lieux, chiffres clés, perspectives, jurisprudence&énbsp;: rapport 2015, France, Service central de prévention de la corruption (La Documentation française)
    Rédemption, itinéraire d'un enfant cassé, de Karim Mokhtari (Scrineo)
    Les Grandes affaires criminelles de la Sarthe, d'Alain Moro (De Borée, "Les Grandes affaires criminelles")
    Liens : Condor |Christine Brunet |Gilles Del Pappas |Anne-Marie Thomazeau |Caryl Férey |Jan Christopher Næss |Donna Leon |Daniel Braud |François Darnaudet

Narco-État

Alain Badiou, philosophe français, a en 2008 sorti un livre intitulé De quoi Sarkozy est-il le nom ? Avec la sortie de la nouvelle saison de la série Narcos consacrée aux cartels colombiens, l'on peut se poser la même question autour de Pablo Escobar. En quoi ce dernier est-il symbolique de son pays ? En quoi représente-t-il une certaine réalité ?
Le texte de Jean-François Fogel, qui date un peu puisque l'édition en grand format remonte à 1994, est un essai historique, philosophique et politique autour de la Colombie. Nourri de réflexions autour de la littérature du pays, d'une description de sa réalité économique et sociale, l'auteur nous montre une situation que nous qualifierions de surréaliste : il n'existe pas de pouvoir central, d'État au sens européen du terme. Nous sommes vraiment au pays du droit du plus fort. Différents groupes : deux partis politiques qui se partagent le pouvoir grâce à une constitution taillée sur mesure, des militaires toujours en embuscade pour un coup d'État ou pour s'offrir des extras paramilitaires contre un peu de corruption, des guérilleros qui pratiquent un contre-État avec les mêmes options de violence et d'impôts, et enfin les criminels (telle que la société l'entend) qui profitent de chaque occasion pour créer eux aussi leur semblant d'État. C'est d'ailleurs dans ce rôle que Pablo Escobar en est un exemple parfait. Certes, il s'occupe de drogue et liquide ses opposants (criminels, juges, policiers) avec une avidité sans borne, mais il achète des immenses parcelles du territoire, qu'il entretient et dote d'infrastructures, et subventionne autant que le gouvernement la santé, l'éducation, le sport ou la culture. Ce que décrit parfaitement ce texte, c'est la façon dont toutes ses organisations s'interpénètrent, s'associent ou se font la guerre, au gré des intérêts de chacun. C'est comment ces "seigneurs de guerre" s'arrangent pour contrôler le territoire et la population. Comment justement ce phénomène existe de manière exceptionnelle en Colombie parce que c'est la structure même, historique et exacerbée, du pays.
En lisant ces cent soixante-dix pages, on est surpris par des informations extraordinaires - le poids de la drogue dans l'économie du pays, la façon dont Pablo Escobar s'est de lui-même mis en prison (une prison qu'il contrôlait), les liens entre politique et criminalité... À travers son destin, symbolique de la culture locale, mais élevée à un point d'incandescence qui n'a pas eu, et n'aura sans doute jamais plus, d'équivalence, c'est toute la mise à nu d'un pays, d'un système qui se dessine. Et c'est autant effrayant que celui qu'avait présenté il y a quelques semaines Andreï Constantinov dans Banditsky !, comme une version apaisée et réaliste des romans de Gabriel García Márquez. Effarant et effrayant...

Citation

Il y avait trop d'explosifs utilisé contre une seule personne pour qu'elle-même ne soit pas trop puissante, trop riche, trop dangereuse.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 16 janvier 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page