La Danse du Mal

Ellroy est un casse-couilles. Je l'ai connu sur mon déclin, les derniers mois de ma vie [...] Il m'a tout piqué pour camper un personnage de son roman surmédiatisé LA Confidential. Le bouquin et la superproduction qu'on en a tirée ne cassaient pas des briques.
James Ellroy - Extorsion
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mars

Contenu

Roman - Thriller

La Danse du Mal

Historique - Religieux - Assassinat MAJ lundi 20 mars 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,8 €

Michel Benoit
Paris : Albin Michel, mars 2017
336 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-226-39328-9
Coll. "Thrillers"

Et si les origines du Coran

Le professeur Erwin dérobe dans la Genizah de la mosquée de Sanaa, au Yémen, un rouleau écrit en araméen, la langue des judéo-chrétiens des débuts du christianisme. Avant d'être contrôlé, il le confie à son guide, lui demandant de l'emporter en Syrie, au monastère de Mar Moussa. Frère Nil, de retour à Rome pour sa maîtrise en théologie, retrouve Anselm, un moine américain qui lui avait fait découvrir la personnalité de Jésus le Nazôréen. Ils font la connaissance de Georges, un jeune moine syrien. Avec lui, Nil apprend l'origine du Coran et décide d'approfondir ses recherches pour évoquer le choc des messianismes. Georges est rappelé à Mar Moussa. Le sujet traité par le moine alerte Monsignore, le maître des affaires secrètes du Vatican. Dans sa boîte à courrier, Nil découvre un message succinct : "Georges a disparu" signé de Sarà, la sœur du moine. Interrogée par courriel, elle répond par un appel au secours. Poussé par Anselm qui a des moyens financiers, Nil part pour le Liban. Puis, avec Sarà, il entre dans le chaudron bouillonnant de la Syrie, terre de tous les dangers, sans se douter que Monsignore, l'auteur du message, a mis deux hommes à ses trousses, avec des missions aux buts obscurs mais inquiétants...

Après avoir traqué la véritable personnalité de Jésus dans Le Secret du Treizième apôtre, Nil reprend du service. Dans La Danse du Mal, il est amené à s'intéresser aux sources du Coran, aux textes ayant servi de base à l'écriture de ce troisième livre Saint, après la Bible et la Thora. Nil est un chercheur, un théologien et non un aventurier intrépide. Cela n'empêche pas son créateur, faisant fi de tous les dangers qu'il pourra croiser, de l'entraîner dans un pays en guerre, dans une recherche plus que dangereuse car toucher aux dogmes de l'Islam entraîne automatiquement la mort. De plus, dévoiler preuves à l'appui, que le Coran n'a pas été dicté au Prophète par l'ange Gabriel dans une grotte près de La Mecque et remettre en cause la réalité de Mahomet entraînerait un séisme religieux sans précédents.
Michel Benoît traite son sujet à la manière d'un thriller. Après la mise en place des personnages-clés, des éléments de décors et du cadre religieux avec les dogmes et les bases originelles, l'auteur, avec des chapitres courts, très courts changeant même de protagonistes au fil des paragraphes, génère un suspense qui s'intensifie pour atteindre un summum dans une conclusion dantesque. Il mêle à ses personnages de fiction des acteurs authentiques du drame qui se joue en Syrie où s'affronte encore les religieux de toutes confessions. Il fait état des exactions perpétrées par les sbires du califat qui se met en place et installe la terreur, évoque les massacres des chrétiens, de ces Nazôréens qui parlent encore l'araméen, ces descendants des juifs qui ont adhéré aux visions d'un Jésus prophète inspiré. Il met en scène un personnage essentiel du Vatican, au cœur d'un réseau d'individus de toutes natures et de toutes confessions, qu'il manipule sans vergogne, ayant sur eux des informations compromettantes sur leur passé.
Ce roman qui approche une version plus réaliste de l'origine du Coran que celle façonnée par les dogmes, se lit avec intérêt pour les idées avancées et pour le parcours de Nil, cet antihéros magnifique.

Citation

Il était touchant, ce moine sorti de son cloître, inconscient des réalités.

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 03 mars 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page