En vrille

À l'échelle de l'humanité, c'est peu de chose. Je le sais. Mais je me fous de l'échelle de l'humanité.
Sandrine Collette - Des nœuds d'acier
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 juin

Contenu

Roman - Policier

En vrille

Ethnologique - Social - Assassinat - Gastronomie MAJ mardi 11 avril 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8,1 €

Deon Meyer
Ikarus - 2015
Traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par Georges Lory
Paris : Points, janvier 2017
494 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-6454-8
Coll. "Policier", 4467

Enquête à déguster sans modération

La robe : Deon Meyer est un auteur, réalisateur, scénariste à succès en Afrique du Sud et qui s'exporte largement à l'international. Il revient en force avec son enquêteur fétiche Benny Griessel. Les arômes : aux alentours du Cap, Ernst Richter, le fondateur d'un site Internet qui fournit des alibis à ses clients adultères, est retrouvé mort. Benny Griessel et son partenaire Vaughn Cupido sont chargés de l'enquête. Traumatisé par le suicide d'un de leurs anciens collègues, Benny renoue avec ses démons et sombre à nouveau dans l'alcoolisme. Cupido prend la tête des opérations et couvre son ami imbibé. Toute l'équipe des Hawks (unité d'élite de la police sud-africaine) met son savoir-faire humain et technologique au service de l'enquête. En parallèle, François Du Toit, un viticulteur de la région, a rendez-vous avec une avocate et lui raconte l'histoire de sa famille. Serions-nous en train d'assister à une confession ? La première gorgée : de sa plume acérée Deon Meyer nous embarque dans une intrigue à tiroir vertigineuse. Le style tranchant comme une lame de rasoir (mis en valeur par le très beau travail du traducteur Georges Lory), donne encore plus d'ampleur à des personnages déjà sans concession. Pas de traitement de faveur pour son personnage principal duquel il brosse le portrait d'un alcoolique borderline. Il ne nous épargne pas ses pensées les plus sombres pour se déculpabiliser de sa rechute. L'atmosphère est pesante, la moiteur se ressent à travers le papier. Aération du breuvage : l'enquête principale est entrecoupée de chapitres développant un récit secondaire, comme des plages de respiration. On découvre ainsi l'histoire passionnante de la viticulture en Afrique du Sud, la bataille des vignerons contre une grande coopérative d'État et l'introduction clandestine de cépages français sur le territoire. Ce cours magistral est entremêlé avec une histoire familiale saisissante. Comme pour un grand vin, Deon Meyer assemble les éléments de son histoire avec subtilité et, prouesse dont seuls les grands sont capables, nous cueille avec un twist final réjouissant qui laisse une belle longueur en bouche. Et on ne recrache surtout pas !

Citation

Bennie Griessel est sous pression. L'attente lui fait peur, le vide est l'oreiller du démon de l'alcool.

Rédacteur: Carine Bach mardi 11 avril 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page