En lieux sûrs

Une vieille histoire : voilà ce qu'Ariane ne pouvait s'empêcher de penser.
Marie-Odile Hartmann - Ariane contre le Minotaure
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 29 juin

Contenu

Roman - Thriller

En lieux sûrs

Psychologique - Mafia - Gang MAJ jeudi 11 mai 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,9 €

Linwood Barclay
No Safe House - 2014
Traduit de l'anglais (Canada) par Renaud Morin
Paris : Belfond, mars 2017
424 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7144-5950-3
Coll. "Noir"

Doigt dans l'engrenage

En notre qualité d'honnêtes citoyens, il est facile de savoir où déposer les sommes d'argent que nous gagnons. Un compte en banque et, hop !, tout est fait. Mais si nous étions des escrocs, des voleurs ou des criminels, où pourrions-nous cacher argent liquide, armes ou kilos de drogue ? Comment trouver une bonne planque alors que la police nous surveille et peut venir fouiller à tout instant notre maison ? Vince, le personnage du nouveau roman de Linwood Barclay, a choisi sa niche dans le créneau écologique. Avec son équipe, il se charge de tout. Contre une modeste rétribution, il protège vos biens et les cache "en lieux sûrs" le temps nécessaire. Pour cela, il a trouvé une combine imparable : les greniers inoccupés d'habitations de personnes honnêtes. Een faisant quelques pressions sur des modestes domestiques, des femmes de ménage ou des promeneurs de chien, il obtient des clés et des mots de passe pour bloquer les alarmes. Ainsi, il peut poser discrètement ses paquets et les récupérer tout aussi facilement. Un système bien rodé qui ne devrait poser aucun problème. Mais, bien entendu, la belle mécanique va se gripper et entrainer une honnête famille dans des aventures bien dangereuses, croisant des escrocs assassins sans remords, un vieux propriétaire qui a volé l'urne funéraire de son premier amour, un promeneur de chiens à l'air bien naïf, des hommes de main un peu maladroits...
Servi par une construction précise, une mécanique bien rodée, En lieux sûrs, comme les autres romans de Linwood Barclay, oscille sans cesse entre l'effroi et l'humour. On ne sait jamais si les gangsters sont des caricatures d'eux-mêmes mais, en même temps, ils peuvent s'avérer profondément dangereux. À un moment, par exemple, l'un des hommes de main de Vince est chargé de découper à la hache un cadavre et de le donner aux cochons. Au plein milieu de son travail, il doit répondre au téléphone à son épouse qui a besoin de ses conseils sur la maison de retraite de la mamie. À l'instar du roman, cette scène exprime bien cet aller-retour perpétuel entre rire et crispation. Linwood Barclay s'appuie sur une famille américaine moyenne, voire une famille occidentale, aux bords de la crise de nerfs : elle doit assumer les errements d'une fille en pleine crise de l'adolescence. C'est d'ailleurs d'une escapade de cette même fille avec son petit ami que tout va déraper. Le roman parvient à maintenir le suspense, la tension et la décontraction sur l'ensemble de l'intrigue. Le lecteur ne peut s'empêcher de vouloir continuer sa lecture car le destin heureux des personnages est régulièrement remis en cause par les événements et les tiraillements des autres personnages. Ces mouvements créent à la fois du rythme et du suspense pour un thriller efficace et agréable qui procure un très bon moment de lecture-détente.

Citation

J'ignore ce qui avait pu me faire croire que lorsqu'on se sortait d'une période très sombre, qu'on avait affronté et terrassé les pires démons, tout allait ensuite pour le mieux. Ça ne marche pas comme ça.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 11 mai 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page