Le Jardin de bronze

J'entrevois un monde où l'on se jauge en fonction non de notre sex-appeal, mais de la valeur marchande de notre foie.
John Burdett - Le Pic du vautour
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 24 mai

Contenu

Roman - Policier

Le Jardin de bronze

Disparition - Artistique MAJ mercredi 17 mai 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9,9 €

Gustavo Malajovich
El jardín de bronce - 2015
Traduit du par Claude Fell
Arles : Babel, novembre 2015
594 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-330-05689-6
Coll. "Noir", 144

Portée disparue

Fabian Danubio est un citoyen argentin lambda. Employé dans un cabinet d'architecte à la dérive, il est marié à Lila avec laquelle il a une petite fille de quatre ans et qui s'appelle Moira. Tous les trois vivent à Buenos Aires une vie de famille des plus paisibles, avec les quelques crises conjugales que peuvent traverser tous les couples. Mais le confort du quotidien va voler en éclats le jour où Moira et sa nourrice disparaissent sans laisser de trace. Terrassé par la douleur et la tristesse, le couple se déchire, et Fabian se reste seul avec pour unique but retrouver sa fille. Aidé par un détective privé loufoque, il va suivre la piste d'un fameux sculpteur sur bronze... Fabian est-il prêt à découvrir un terrible secret ? Le Jardin de bronze est le premier roman de Gustavo Malajovich qui a par ailleurs déjà écrit des scénarios pour le cinéma et la télévision. Peut-être est-il tombé dans le "piège" de vouloir en dire trop ? N'a-t-il pas cédé à la tentation d'étirer l'action en prenant le risque d'un trop plein d'explications ? Ce sont les questions que nous pouvons nous poser à la lecture de ce roman qui reste cependant plaisante car l'intrigue est plausible et bien ficelée. L'histoire se déroule sur dix ans, et elle est composée de cinq grandes parties, elles-mêmes entrecoupées de mystérieux extraits de journaux intimes. La psychologie du personnage principal qui a perdu son enfant et qui ne sait pas si elle est encore en vie ou quels sévices elle a pu subir est traitée de manière remarquable. On partage complètement ses angoisses. Et puis il y a d'autres passages dont on pourrait se passer aisément, sans dénaturer la trame originelle. Nous voilà donc confrontés à un récit inégal, avec une intrigue qui aurait mérité d'être plus resserrée. Mais n'en voulons pas à l'auteur d'avoir eu le souci du détail pour un premier roman qui s'en sort avec les honneurs !

Citation

Aujourd'hui, dans le ravin, il s'est produit quelque chose de terrible.

Rédacteur: Carine Bach mercredi 17 mai 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page