Le Tricycle rouge

- Vous êtes tellement naïve. Vous êtes montée avec un inconnu. Il aurait pu se passer n'importe quoi dans cette voiture. - Rien de pire que ce qui se passe en ce moment en tout cas.
François Christophe - Hostiles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Tricycle rouge

Tueur en série - Assassinat MAJ jeudi 21 septembre 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,95 €

Vincent Hauuy
Paris : Hugo, mai 2017
496 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 9782755633429
Coll. "Thriller"

Un thriller rouge sang !

Le récit débute lorsque, dans la petite ville de Peru dans l'État de New York, un petit garçon, nu est heurté par une voiture. L'attention de la conductrice a été distraite par la recherche d'une boucle d'oreilles sur le siège passager. Elle voit du sang ruisseler sur la chaussée. La traque d'un tueur en série, la capture de Maggie l'épouse du profileur, la course-poursuite, l'accident, les tonneaux, et Noah Wallace n'est plus que l'ombre de lui-même depuis cinq ans. Il doit faire face aux nombreuses séquelles tant physiques que psychiques. C'est Steve Raymond, son ancien collègue de la police d'État du Vermont qui vient le sortir de la compagnie d'assurances où il est employé depuis. Un crime atroce a été commis au Québec. Sur les lieux, une carte postale porte la mention : "Un cadeau pour Noah Wallace et Steve Raymond." Le profileur retrouve le même parfum, de la myrrhe, que laissait l'Autre, l'assassin... mort il y a cinq ans.
Sophie Lavallée commence à être célèbre avec son blog où elle place ses enquêtes sur des affaires classées et des théories conspirationnistes. Elle recherche des informations sur Edgard Trout, un journaliste disparu dans les années 1970. Un courriel lui apporte de nouveaux éléments. Trout avait abandonné le journalisme pour être détective spécialisé dans la recherche de personnes disparues. Il était sur une affaire pour un mafieux. Sophie retrouve l'individu et réussi à le rencontrer prétextant une interview. Très vite l'homme comprend que la jeune femme cherche autre chose. Quand sous la menace de lui rompre le cou, elle lâche le nom de Trout, celui-ci se fait plus conciliant. Il donne la dernière adresse connue en lui spécifiant qu'elle n'aura pas le temps de s'y rendre. En venant le voir, elle a signé son arrêt de mort... Pendant ce temps, Noah et Steve sont confrontés à de nouveaux meurtres aussi sauvages...

Un roman qui reçoit la caution de Michel Bussi (il est Prix Michel Bussi 2017 du meilleur thriller français) mérite qu'on lui prête attention sans attendre, toutefois s'il s'agit d'un livre qui s'inscrit dans la même veine que ceux de ce formidable auteur. Vincent Hauuy lorgne plutôt dans la tradition du thriller musclé à la façon d'un Jean-Christophe Grangé avec description détaillée des sévices subis par les victimes. Et, il ne fait pas dans la dentelle ! Il raconte deux parcours et ce n'est pas un spoiler de l'écrire que ceux-ci vont se rejoindre à un moment donné. La vraie question est plutôt dans le rapport qu'il peut y avoir entre la disparition d'un journaliste en 1977 et la série de meurtres sauvages à l'heure actuelle. Pour faire vivre son intrigue, il met en scène Sylvie et Noah. La première est une jeune femme qui, partant d'un travail d'étudiant en journalisme à l'université, développe un blog qui commence à faire autorité. Ceci au grand dam de son père qui a payé ses études et rêve de la voir intégrer un journal prestigieux. Le second porteur d'intrigue est un profileur de haut niveau qu'un accident a diminué, lui faisant perdre de façon notable ses facultés tant psychiques que physiques. Le traitement médicamenteux n'est pas étranger à ses absences, mais la douleur physique l'impose. De plus, au début du roman, il fait un AVC, heureusement sans séquelles, sauvé semble-t-il par le tueur, et qui lui permet de se rapprocher d'une jeune femme. Entre États-Unis et Québec, les limiers traquent un tueur qui joue avec eux, laissant des messages, les encourageant à poursuivre, assurant même qu'il fera tout pour que le duo conserve l'enquête.
Peu à peu, Vincent Hauuy livre des indices, ouvre des pistes, intègre une structure tentaculaires, jusqu'à une conclusion qui est tout sauf banale. Il faut négliger quelques facilités de construction, celle par exemple, d'omettre de signaler les décalages dans le temps. Il faut se laisser emporter par la verve narrative de l'auteur qui a écrit ce roman en trois mois dans la cave de son habitation. Les titres de chaque chapitre interpellent et sont très parlant. Le style est très moderne, voire tendance. Sophie, elle, est une adepte Vegan.
L'écriture rythmée donne à ce thriller une tonalité intéressante et on se laisse prendre par cette intrigue traitée de manière efficace.

Citation

Noah, mon ami. J'espère que tout va bien. Je devine le tumulte dans ta tête, toutes ces questions que tu te poses à mon sujet.
Tu te demande qui je suis, et pourquoi je te parle à travers mes œuvres ou encore pour quelle raison je t'expédie ces lettres au risque de m'exposer.

Rédacteur: Serge Perraud vendredi 11 août 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page