Les Enfants de Chango

En le voyant débarquer à l'improviste à dix heures du soir, Mme Chaste l'accueillit plutôt froidement.
Frédéric Boudouresque - Les Grandes affaires criminelles de l'Ain
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 24 mars

Contenu

Roman - Thriller

Les Enfants de Chango

Ethnologique - Religieux - Tueur à gages MAJ jeudi 14 décembre 2017

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Christophe Sémont
Rennes : Critic, septembre 2017
320 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-37579-010-6
Coll. "Thriller"

L'Île aux enfants

Franck Carnac est un ancien militaire au bord du gouffre. Suite à une opération militaire qui lui a laissé un lourd traumatisme et qu'il ne parvient pas à effacer, il a quitté l'armée et gagne désormais sa vie comme tueur à gages. Sa femme est partie avec leur jeune fils, le laissant en tête à tête avec ses bouteilles d'alcool. Il est contacté pour exécuter un vieil homme à Cuba. Sur le papier tout est parfait, mais Franck a un mauvais pressentiment. Ne serait-ce pas la mission de trop ? Car dès que Franck pose le pied sur le sol cubain, il a l'étrange sensation de s'enfoncer inexorablement dans un piège qui se refermerait peu à peu sur lui... Au même moment, à Santiago de Cuba, Amalia voit sa petite fille de trois ans se faire kidnapper sous ses yeux. Elle se lance alors sur les traces de son enfant disparu. Le destin de ces deux âmes égarées est déjà écrit, et ils vont devoir affronter des forces surnaturelles et une horde d'enfants cannibales pour leur survie.
Pour son troisième roman, l'écrivain globe-trotter Christophe Sémont nous entraîne dans un polar haletant, une scène d'action en succédant à une autre, les deux intrigues s'entremêlant progressivement. Et pour bien ficeler le tout, il ajoute un soupçon de magie et de légendes cubaines. Un bonheur de découvrir ces mythes insulaires, et l'on se laisse rapidement porter par l'histoire en cessant de penser à la crédibilité des liens, farfelus de prime abord, que l'auteur tisse avec l'Histoire avec un grand H. Le récit se déroule avec fluidité, la tension qui monte est savamment dosée pour nous offrir un final plutôt impressionnant, en partie grâce aux descriptions précises qui nous laissent une vilaine sensation de claustrophobie. Seul petit bémol, un épilogue peut-être un peu convenu pour les aficionados de littérature et cinéma de "genre", mais rien de bien grave car tout se tient dans cette bonne potion magique.

Citation

Sans même penser à se cacher, il bondit en arrière et s'élança dans le souterrain. Un long cri de colère retentit derrière lui, repris par des dizaines de jappements semblables à autant de rires déments.

Rédacteur: Carine Bach jeudi 14 décembre 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page