Feu follet

Elle lui sourit gentiment comme on sourit à son chat qui amène fièrement un moineau tout déchiqueté au buffet du mariage.
Pascal Thiriet - Faut que tu viennes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 18 juin

Contenu

Roman - Policier

Feu follet

Social - Artistique MAJ mardi 02 janvier 2018

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Patrícia Melo
Fogo fatuo - 2014
Traduit du portugais (Brésil) par Vitalie Lemerre, Eliana Machado
Arles : Actes Sud, novembre 2017
336 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-330-08685-5
Coll. "Actes Noirs"

Molière à tout prix

Du Brésil, on connaît surtout le carnaval de Rio, la Seleção, les telenovelas et quelques scandales politiques. Mais, le pays avance à marche forcée dans le même voie que nous et les mêmes bimbos jouent leur carrière dans des shows de téléréalité où il convient de détruire ses concurrents de n'importe quelle manière. C'est le concept de l'émission où sont associés une belle blonde un peu idiote et un génie, un couple où chacun doit apprendre ses compétences à l'autre pour gagner le droit de rester une semaine de plus dans le loft. Cayanne est cette bimbo qui essaie de tirer son épingle du jeu tandis qu'elle fait des confidences sur sa vie intime et notamment sur les capacités un peu limitées de son mari, le célèbre acteur de feuilleton Fabbio, qui tente une reconversion difficile en jouant une adaptation du Feu follet de Drieu la Rochelle. Les amateurs savent qu'à la fin du roman de Drieu, adapté au cinéma et au théâtre, le héros se suicide d'une balle dans la tête. Fabbio, ce soir, vient de réussir sa sortie triomphale mais le public est loin de se douter qu'en fait, quelqu'un avait placé une vraie balle dans l'arme soit disant factice... Qui est le coupable ? Est-ce l'épouse peu éplorée depuis son émission télévisée où elle est enfermée ? Ou bien un amoureux jaloux ? Ou encore une fan hystérique ? C'est l'enquête que doit mener Azucena. Mais tout est compliqué pour cette enquêtrice car elle doit faire face à la trahison conjugale de son mari, qui a en plus décidé d'entamer une véritable guerre de tranchées pour la garde des enfants, et qui s'égare dans les ors et merveilles de cette téléréalité, de ce monde des people, havre de faux semblants et de clinquant mortifère.
Feu follet est un roman qui prend son temps pour décrire son intrigue, pour poser ses personnages (un acteur de seconde zone qui veut devenir un vrai comédien, ceux et celles qui veulent s'emparer de gloire facile), et qui ajoute des fausses pistes autour de la famille de Fabbio, presque aussi névrotique que le couple people central. Ce rythme un peu alangui, que l'on a de la peine à mélanger avec le dynamisme prêté au Brésil, fait patiner le livre dont l'intrigue aurait gagné à être un peu plus resserrée. Mais entre le polar, les affaires sentimentales complexes et les dégâts des médias, Feu follet montre lui aussi que l'on est entré de plain pied dans la mondialisation la plus sauvage et la plus ridicule qui soit.

Citation

Dans sa tête, elle a déjà le début de son article : elle va comparer l'effet de ces yeux bleus à celui d'un coup de poing au milieu de la figure.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 02 janvier 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page