Mort tragique aux nuits romantiques

La tour Stanhope possédait toutes les installations de l'hôpital du XXIe siècle, dont un ensemble de vingt-quatre salles d'opérations dernier cri ; appelées "salles d'opérations hybrides du futur" qui semblaient sorties d'un épisode de Star Trek. Elles se divisaient en deux ensembles circulaires de douze salles disposées comme les rayons d'une roue autour d'un "moyeu", le poste central, d'où les chefs de blocs pouvaient suivre ce qui se passait dans chaque salle soit par les douze fenêtres panoramiques de son pourtour, soit sur des moniteurs connectés à des caméras de surveillances.
Robin Cook - Charlatans
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 19 septembre

Contenu

Roman - Policier

Mort tragique aux nuits romantiques

Assassinat - Gastronomie - Artistique MAJ mercredi 24 janvier 2018

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Roger Moiroud
Fontaine : Thot, juin 2016
216 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-84921-364-3

Le commissaire est bon enfant

Sous la plume de Roger Moiroud, être commissaire de police en province a quelques avantages. On profite par exemple de la gastronomie locale. On consomme (certes avec modération) les vins du cru et, en plus, lorsque les hasards d'une enquête s'en mêlent, on renoue avec le grand amour de sa vie. Tout pourrait donc être pour le mieux dans le meilleurs des mondes pour le commissaire Philibert Féra en sa bonne ville d'Aix-Les-Bains.
Rien de plus agréable pour agrémenter une digestion heureuse que de se rendre à un concert de musique de classique. La belle vie, quoi !, sauf quand le soliste qui devait assurer le spectacle ne vient pas. Même s'il est remplacé au pied levé, le commissaire est ennuyé. Il l'est encore plus le lendemain lorsque le musicien qui "tait aux abonnés absents est retrouvé mort, et qu'il a été empoisonné. Entre deux dégustations, deux reprises d'affection avec sa femme, Philibert Féra mène son enquête très benoitement, tranquillement. Derrière la bonne société d'Aix-les-bains, les mauvaises ambiances et les coups fourrés entre notables font rage, et les histoires de cocufiage masquent les rivalités professionnelles (ou inversement). Cela n'empêche pas le commissaire Féra de promener sa bonhommie, de chercher les indices et de faire fonctionner ses petits neurones dans une ambiance à la Hercule Poirot (en moins imbuvable), dans une facture, autant d'un point de vue de l'intrigue que du style, d'un classicisme éprouvé, qui ne pourra intéresser que les amateurs de ce genre de romans, sympathiques, où les pérégrinations et la vie quotidienne du héros comptent autant que les meurtres.

NdR - Le roman est une réédition d'Arsenic et nuits romantiques paru en 2012 aux éditions Sirius.

Citation

Il s'assit dans son fauteuil et, émotion, fatigue ou soulagement, après ces si dures journées d'enquête, il se mit à pleurer doucement, silencieusement, comme l'enfant qu'il n'aurait jamais.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 24 janvier 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page