Révélation

Une pluie dorée tombait sur eux : c'était du pollen d'orchidées.
Frédéric Lepage - Le Masque du serpent
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 novembre

Contenu

Bande dessinée - Policier

Révélation

Fantastique - Énigme MAJ dimanche 21 décembre 2008

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 12,5 €

Éric Adam & Didier Convard (scénario), Jean-Louis Le Hir (dessin)
Grenoble : Glénat, janvier 2008
48 p. ; 32 x 24 cm
ISBN 978-2-7234-5774-3
Coll. "Grafica"
Sherlock, 1

Ce qu'il faut savoir sur la série

Un dessinateur - Jean-Louis Le Hir - et deux scénaristes - Éric Adam et Didier Convard - s'emparent d'une des plus fameuses figures de l'histoire des littératures policières, Sherlock Holmes, et lui imaginent une jeunesse aventureuse sous les traits d'un archéologue fantaisiste, Sherlock Matthews, devenu détective à la suite du meurtre de sa mère.

Naissance d'un mythe

Le jeune Sherlock Matthews, en voyage en Égypte, est occupé à explorer le tombeau de Senned Jem, qu'il vient de localiser. Mais les joies de la découverte sont de courte durée : on apprend à Sherlock le suicide de sa mère. De retour au manoir familial, le jeune homme se fait expliquer les circonstances de la découverte du cadavre, et parvient vite à une évidence : il s'agit d'un meurtre. Avec l'aide de son frère Mycroft, il cherche la vérité et il lui faudra faire vite, car le meurtrier manque de peu de l'assassiner à son tour dans son sommeil...

Après bien d'autres, Convard et Adam s'emparent du mythe holmésien et livrent un scénario tout à fait original sur Sherlock avant Holmes. Du caractère bien trempé du jeune homme à la manière dont il hérite de son célèbre couvre-chef, tous les indices et ingrédients conduisant au – futur – grand détective sont là. Cette genèse crédible, et tout à fait dans l'esprit insufflé par Conan Doyle à sa série, est dessinée par un amoureux des récits de mystère, Jean-Louis Le Hir, parfaitement à son aise dans cette histoire. Ce Sherlock-là, c'est tout l'art de faire du neuf avec du vieux, ou encore de vérifier l'adage "c'est dans les vieux pots qu'on fabrique les meilleures confitures". Et celle-ci est délicieuse.

Citation

J'ignore moi-même par quel procédé intellectuel j'en suis parvenu à cette découverte. Mon cerveau agit de sa propre initiative à partir de mille choses paraissant insignifiantes pour la plupart des observateurs.

Rédacteur: Frédéric Prilleux mercredi 24 septembre 2008
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page