Avant que leurs traces ne s'effacent

J'accepte et je reconnais totalement sans la moindre réserve, la suprématie des auteurs anglais de la première moitié du vingtième siècle.
Bernard Enjolras - Îlot mortel à Trégastel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 11 décembre

Contenu

Roman - Policier

Avant que leurs traces ne s'effacent

Guerre - Trafic - Complot MAJ lundi 17 septembre 2018

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14 €

Jacques Mignaux
Paris : Dacres, mai 2018
292 p. ; 19 x 13 cm
ISBN 979-10-92247-72-5
Coll. "Littératures de Dacres"

Résistance et Libération

L'action de ce premier roman de Jacques Mignaux nous plonge en juillet 1944. Nous sommes dans le Vercors au moment où les pressions allemandes et de la milice française sur ce réduit de résistance commencent à faire craindre le pire. Ordre est donné aux maquisards d'essayer de s'échapper de la nasse. Un petit groupe de trois résistants redescend de la montagne, échappe aux patrouilles ennemies, contrecarre un groupe de miliciens qui venait dans une ferme isolée pour récupérer des armes laissées par d'autres résistants. Puis, c'est la libération de la région, et nos trois résistants sont chargés par le chef du maquis du Vercors de rechercher les miliciens qui ont fait régner la terreur et de découvrir quel traître pourrait avoir transmis des informations qui ont permis de s'attaquer à la ferme isolée précitée. Ils rempliront leur mission et même découvriront l'amour...
Ceci est bien entendu un résumé succinct car le roman est avant tout historique et décrit, de manière romancée, des événements qui se seraient déroulés durant les derniers de la Deuxième Guerre mondiale en France. Les notes de bas de page et certaines indications montrent que l'auteur a potassé son sujet et qu'il tente d'en restituer sinon la réalité du moins la véracité. À travers le parcours de ces trois personnages et de leurs rencontres, de leurs actions, c'est une tentative intéressante de reconstituer une période historique, de manière sans doute un peu manichéenne, mais avec bonne volonté et un plaisir à raconter, même si les amateurs de littérature policière risquent peu de trouver leur pitance dans ce roman.

Citation

Le calme pourtant n'était qu'apparent et ils savaient que le répit ne serait que de courte durée ; le danger était présent. La mort rôdait.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 17 septembre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page