Apnée

Cet homme appartenait à la dernière génération d'Islandais capables de se satisfaire de peu, de traverser les guerres, les crises économiques, et de voir les leurs succomber à des épidémies sans jamais se plaindre.
Arnaldur Indridason - Dans l'ombre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 mai

Contenu

Roman - Thriller

Apnée

Médical - Scientifique MAJ lundi 22 octobre 2018

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

François Luciani
Paris : Fauves, novembre 2017
210 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 979-10-302-0073-7

Homo modificus

Au début de la trentaine, Mateo, un jeune urgentiste, a sa vie toute tracée, jusqu'à son avenir avec la belle Lou, sa future femme. C'est sans compter sans le grain de sable, ou plutôt une petite tige de métal. Celle qui se perd dans la cabine d'un honnête camionneur qui, en la cherchant, se retrouve sur la trajectoire de la moto de Mateo... Au sortir du coma, le verdict est sans appel : Mateo restera aveugle. À moins... À moins qu'il n'accepte une théorie révolutionnaire de son ami Sacha, neurochirurgien réputé. Une opération qui fait de Mateo un homme augmenté, constamment branché sur Internet, qui lui renvoie aussi bien qu'une rétine les stimuli externes. Sauf qu'à force de visions contradictoire, Mateo commence à se demander si ce que lui transmettent ses pupilles électroniques est vraiment sa réalité ou des images envoyées de l'extérieur. De plus, alors qu'il commence à se poser des questions sur les relations entre Sacha et Lou, le voilà accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis...
Apnée, de François Luciani, est une honnête variation sur le thème des Mains d'Orlac, qui aurait pu donner un film de série B, voire Z de S-F-baston à savant fou de service ou un thriller industriel mâtiné de cette même S-F... Sauf que François Luciani en a décidé autrement, jouant plutôt sur son narrateur et ses relations avec son entourage. On a donc l'impression de se retrouver dans un roman de littérature générale (ce qui n'est pas un mal en soi...), surtout que l'écriture est travaillée, parfois aux limites de la préciosité. Mais à deux cent dix pages le bout, on ne peut dire que l'auteur étire son propos. Cependant, le diable est dans les détails. Du coup, malgré son travelogue entre l'Angleterre et la France, le narrateur semble étrangement passif, et les nombreuses questions qu'il pourrait se poser sur un sujet toujours actuel (interroger sa perception d'un réel peut-être façonné) ne l'effleurent pas. À force de ne pas vouloir jouer le jeu du thriller industriel, on peut considérer que certaines possibilités ne sont pas abordées, surtout que la vraisemblance en prend un coup. Apparemment, notre narrateur est connecté et positionné par une puce GPS, mais parvient néanmoins à échapper à une police quasi absente. Une proposition différente donc, mais sur un thème d'une telle actualité, on reste un peu sur sa faim...

Citation

J'étais donc, selon son pronostic, condamné à vivre une vie muette, sans voix ni idées, hémiplégique au meilleur des cas, et si, par le plus grand des hasards, la magie de la vie, mon cerveau parvenait à gagner de nouveau le monde merveilleux de la parole, ce serait inévitablement à l'état d'aveugle.

Rédacteur: Thomas Bauduret lundi 22 octobre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page