Les Fantômes de Manhattan

La situation me fait étrangement penser à un film d'action de seconde zone que j'avais vu au cinéma lorsque j'étais plus jeune, Assassins avec Sylvester Stallone et Antonio Banderas.
Frédéric Coudron - Stabat mater
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 18 mars

Contenu

Roman - Thriller

Les Fantômes de Manhattan

Énigme - Enquête littéraire MAJ jeudi 25 octobre 2018

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Roger Jon Ellory
Ghostheart - 2004
Traduit de l'anglais par Claude Demanuelli, Jean Demanuelli
Paris : Sonatine, juin 2018
456 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-35584-296-2

Woody Allen Noir

Annie a une vie calme et paisible. Elle navigue entre sa librairie, où elle gagne péniblement sa vie, et son appartement, où elle peut discuter avec son voisin, un vieux journaliste alcoolique. Ses deux parents sont morts et elle n'a pas connu son père. Aussi est-elle surprise lorsqu'un certain Forrester vient la voir et lui dit qu'il fut un compagnon de son père. Il lui offre le début d'un manuscrit avant de disparaître. Sa vie bascule encore plus rapidement quand, quelques heures plus tard elle rencontre un beau jeune homme, David, qui est tombé amoureux d'elle. Une relation s'engage entre deux visites de Forrester. Annie est chamboulée par tous ses événements : suite à un pari, son ami journaliste arrête de boire et mène une enquête pour en savoir plus sur le mystérieux Forrester. Il est inquiet car le manuscrit lui fait se poser de nombreuses questions. En effet, les pages évoquent un jeune juif, qui a survécu aux camps de concentration où il a vu sa mère violée et torturée et qui a réussi à venir aux États-Unis où il est devenu un gangster solitaire. Le texte commence ainsi puis dévie sur son complice, un homme violent, mais qui a conservé un certain code de l'honneur. Quel peut bien être alors le rapport entre son père, cette histoire et un livre qu'il lui a offert il y a des années avec une dédicace spéciale ?
Au final, Annie trouvera peut-être de quoi ensoleiller sa vie, au long d'une intrigue légère, qui prend son temps. L'atmosphère s'installe tranquillement et le lecteur a des doutes réguliers : l'ami journaliste est-il si amical que cela ? Forrester est-il seulement un vieil ami offrant un manuscrit par étape ? David est-il vraiment amoureux ? Quel est le rapport entre le manuscrit et Annie ? Autant de fausses pistes et de questions qui maintiennent l'attention, sans pour autant provoquer un véritable suspense. Le lecteur habitué aux polars comprend et anticipe quelques unes de ces fausses pistes assez rapidement. L'histoire est centrée sur le personnage d'Annie, sur son itinéraire et Roger-Jon Ellory parvient à créer un personnage de femme attachant et sensible au sein d'une intrigue dont le suspense reste extrêmement diffus, sur un rythme languissant.

Citation

L'atmosphère avait changé, et Annie eut l'impression qu'elle venait de s'aventurer jusqu'à la frange d'une réalité tout à la fois trompeuse dans sa simplicité et complexe dans sa profondeur.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 25 octobre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page