Lola : cheffe de gang

En temps ordinaire, on dénombre 38000 cas de suicide annuellement. Pour l'an dernier, cela représente 4500 décès supplémentaires. De ce que je sais, le taux a grimpé à 15,5 sur le premier trimestre de cette année. En projection annuelle, on comptera 8400 suicides de plus au 31 décembre prochain.
Dean Koontz - Dark Web
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 19 août

Contenu

Roman - Thriller

Lola : cheffe de gang

Drogue - Gang - Urbain MAJ mercredi 30 janvier 2019

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21 €

Melissa Scrivner Love
Lola - 2017
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Karine Lalechère
Paris : Le Seuil, octobre 2018
336 p. ; 24 x 15 cm
ISBN 978-2-02-137521-3
Coll. "Thriller"

Manifeste pour l'égalité professionnelle des sexes

South Central, quartier de Los Angeles. Sans doute le quartier le plus chaud de la ville. Un petit gang de six membres y fait la loi dans quelques rues. À sa tête Garcia, qui se contente de ce petit fief. Mais ce n'est pas le cas de Lola, sa compagne, forte tête bien remplie qui ambitionne de plus vastes projets pour son gang. Lorsque son chemin croise celui d'une petite fille que sa mère vend contre quelques doses de drogue, Lola va changer d'avis et rêver d'une vie plus belle. Entretemps, le cartel qui a autorisé leur petit groupe à gérer le quartier vient leur demander un coup de main car un autre groupe a visiblement décidé de changer de fournisseur. Si le gang de Lola parvient à découvrir qui est le fournisseur et empêcher l'échange de se faire, il pourra monter dans la hiérarchie criminelle. Mais il y a un problème de taille car tout est biaisé : d'un côté quelqu'un a détourné l'argent de la transaction et l'a remplacé par de vulgaires bouts de papier et de l'autre la drogue a disparu sans doute subtilisée par un policier ripou. Le cartel ne veut rien savoir : il réclame au gang de Lola l'argent et veut que le chef de l'autre gang soit tué. Mais ce dernier, lui aussi retors, a compris qui se cachait derrière cette tentative de vol. La mère de Lola a été enlevée et sera restituée contre la drogue... Alors Lola va devoir se battre sous tous les fronts si elle veut s'en sortir...
Lola : cheffe de gang, c'est le premier roman de Melissa Scrivner Love, une auteure qui s'est illustrée dans des scénarios de séries policières. Son récit est centré sur le personnage de Lola, une jeune femme qui se trouve entre désir de réussir sa "carrière" et possibilité de rédemption en aidant une petite fille (même si elle n'hésite pas à utiliser des moyens peu honnêtes pour gagner). L'intrigue est menée rapidement, avec quelques éléments de suspense (qui trahit dans chaque camp) et des criminels qui parfois sont des monstres sanguinaires et parfois de simples capitalistes juste un peu moins angoissés par la légalité (comme par exemple dans la série Weeds). Du coup, le roman oscille entre quelques scènes dures et des moments presque comiques (la femme enlevée qui se trouve presque mieux dans la maison de son ravisseur, et n'a pas trop envie d'être sauvée par sa fille). Cela sent plus le travail pré-mâché pour une future adaptation qu'un récit noir et glauque, violent et pessimiste, et l'on est plus près justement des premières saisons de Breaking Bad ou de Weeds que de films plus noirs et s'enfonçant dans la noirceur du chapitre final de Breaking Bad. Mais Lola ne laisse pas insensible, et son personnage un peu trouble est attachant.

Citation

Même à Huntington Park, où les fusillades en voiture laissent des petits corps ensanglantés sur les trottoirs craquelés, le soleil leur adresse un sourire radieux comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 30 janvier 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page