Reporter criminel

- Je passai pas mal de temps à la bibliothèque, oui. - C'est sans doute pour ça que j'ai aucun souvenir de vous. Moi, je n'y ai mis les pieds qu'une seule fois, pour leur emprunter Le Parrain. - Dans un but pédagogique ou purement récréationnel ?
Ian Rankin - Portes ouvertes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 22 mai

Contenu

Roman - Noir

Reporter criminel

Enquête littéraire - Assassinat - Artistique MAJ mardi 12 mars 2019

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,5 €

James Ellroy
Career Girl & Clash Night - 2017
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean-Paul Gratias
Paris : Rivages, octobre 2019
202 p. ; 20 x 12 cm
ISBN 978-2-7436-4514-4
Coll. "Noir"

Petites esquisses sombres

À côté d'une œuvre littéraire policière de grande envergure, James Ellroy développe aussi quelques petits articles ou livres qui sont autant de virgules entre deux roman noirs imposants que l'on devine écrits en apnée. Il a récemment sorti un ouvrage qui retraçait une année de police à Los Angeles (LAPD 53) et a également signé des articles sur des crimes célèbres ou des affaires criminelles qui ont pu en leur temps défraye la chronique. Il revient ici sur deux affaires particulières. La première en 1963 s'intéresse à deux femmes blanches assassinées chez elles. Les policiers chargés de l'enquête vont décider de porter leurs soupçons sur des petits voyoux noirs et vont multiplier les actions policières, parfois à la limite de la légalité, pour enfoncer le coupable possible. La deuxième pourra intéresser plus spécifiquement les amateurs de cinéma. À côté de James Dean et des acteurs de la Nouvelle vague, il y avait un certain Sal Mineo dont la carrière s'arrêta brusquement lorsqu'il fut assassiné. Lié au milieu homosexuel, fut-il la victime d'un amant jaloux, d'un petit voyou qui essayait de terroriser les homosexuels honteux ou alors d'un simple rôdeur ? Ces deux affaires sont racontées par un James Ellroy qui mélange à la fois le point de vue du journaliste relatant les faits et celui d'un policier qui aurait participé à l'enquête. Mais ces voix ne sont pas forcément habitées et n'ont pas la grandeur hantée d'autres textes du romancier. On entend en fond les thèmes classiques de l'auteur : le racisme, le noir comme coupable idéal, l'homosexuel et l'acteur comme victimes potentielles de la société, le rôle de la police et de ses a priori. Mais ces thèmes sont esquissés et le format de l'article ne permet pas au style du génial James Ellroy de se développer, à la voix de se poser, au conteur de scander. Reporter criminel permet de ne pas perdre le contact avec James Ellroy mais fait encore paraître plus longue l'attente de la suite de Perfidia.

Citation

On a tranché la veine jugulaire d'Emily. Ses poignets et ses paumes sont criblés d'entailles, ce qui indique qu'elle a été attaquée à l'aide d'un couteau et qu'elle a tenté de se défendre.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 12 mars 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page