Le Chat d'Oran

Alors que Wabongo-Wabongo III sortait de la bicoque de Maman Fiat 500, deux sbires le rattrapèrent, l'immobilisèrent et lui firent avaler de la ciguë.- Au moins il aura eu une mort de philosophe, risqua un des sbires.
Alain Mabanckou - Petit Piment
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 22 mai

Contenu

Roman - Thriller

Le Chat d'Oran

Politique - Enlèvement - Terrorisme MAJ mercredi 13 mars 2019

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Georges Salinas
Mareuil, janvier 2019
268 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-37254-104-6

Oran en emporte le vent

Nous sommes en Algérie et la guerre entre les forces françaises et les Algériens qui veulent l'indépendance s'intensifie. Nous sommes en 1961 et les signes de l'enlisement du conflit et de son manque de solutions apparaissent de plus en plus. Madame Delarocha veut fuir le pays et regagner une métropole plus sûre. Mais comment faire alors que son mari, Antoine, est un inspecteur né sur place et qui entend faire son métier c'est-à-dire arrêter les "terroristes" qui posent des bombes en pleine ville. Parmi ses dernières prises Ahmed, un professeur, père de famille et tête pensante et active d'un groupe. Arrêté et blessé, le policier décide de le faire passer pour mort afin de le faire parler et aussi de continuer à surveiller les gens qui rôdent autour de lui. Cela n'empêche pas un attentat d'avoir lieu, mais entre l'entourage d'Ahmed et les pistes et les indices, Antoine va pouvoir remonter la filière. C'est compter sans Nourreddine, un des chefs du réseau, qui ne peut se satisfaire de la disparition d'Ahmed. Lorsqu'il apprend que son homme est mort, il décide de passer à la contre-offensive, et menace directement la famille d'Antoine. Ce dernier parvient à les protéger, difficilement, et détruit le réseau de Nourreddine mais préfère, suite à cette aventure dangereuse, demander sa mutation en métropole. De son côté, Ahmed et sa famille parviennent eux aussi à rejoindre la France. Quelques mois ont passé. Nourreddine a entendu parler d'une trahison possible d'Ahmed. Il trouve la fille de ce dernier qui est étudiante à Paris et quelle n'est pas sa surprise de découvrir qu'elle est devenue amie avec le fils d'Antoine ! Il décide de se venger en les enlevant et les tuant. Antoine et Ahmed ne peuvent empêcher l'enlèvement mais deviendront-ils alliés pour lutter contre cet ennemi commun ?
Le Chat d'Oran est un récit qui mélange avec intelligence les éléments historiques et une enquête proche du thriller, posant de manière détournée le problème de la torture pour sauver des vies. Le roman de Georges Salinas est surtout l'occasion de poser les enjeux humains au sein d'une période complexe. Antoine Delarocha, par exemple, est fier d'être pied-noir et il croit possible de vivre dans ce pays qu'il aime. Cependant, face aux problèmes et à la destruction de sa famille, il préfère le retour en Métropole. Il en est de même pour Ahmed, qui est conscient que les choses doivent changer et qu'il doit jouer son rôle dans la libération de son pays avec en même temps le désir évident de protéger sa famille. Ces enjeux sont racontés au sein d'une intrigue intéressante, présentant des décors et des personnages bien amenés (même si le deux ex machina est parfois visible) pour raconter une histoire qui rejoint la grande avec soin. Premier volet d'une trilogie consacrée au terrorisme, Le Chat d'Oran mérite un regard attentif.

Citation

Antoine Delarocha planquait dans un appartement depuis la matinée. De taille moyenne, les yeux et les cheveux aussi noirs qu'un paysan andalou, il portait un costume sombre, malgré la chaleur.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 13 mars 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page