La Stratégie des as

Un criminel n'invite pas un flic chez lui s'il est détendu dans la vie.
Malcom Mackay - Il faut tuer Lewis Winter
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

Roman - Thriller

La Stratégie des as

Fantastique - Braquage/Cambriolage - Steampunk MAJ mercredi 15 mai 2019

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,9 €

Damien Snyers
Lyon : ActuSF, février 2019
238 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-36629-960-1
Coll. "Hélios", 119

Braquage elfique

La Stratégie des as est un roman mettant en scène une équipe de trois escrocs embringués dans une machination afin de réaliser un braquage. L'originalité de la chose réside dans le fait qu'il s'agit d'une demi-elfe, d'un elfe et d'un troll, et que l'action se situe en Nouvelle Pologne, un monde alternatif à relents steampunk où la magie existe.
Non, mais attendez ! Restez-là !
L'intrigue est policière et menée de manière tout à fait honorable par Damien Snyders. Nos trois compères ont mis au point une arnaque de bistrot basée sur des paris. L'escroquerie fonctionne plutôt bien mais un homme étrange a repéré leur petit manège et propose à Laany de rencontrer son maître afin de réaliser un marché juteux. Laany accepte au désespoir de ses deux compagnons, et ils rencontrent un vieillard cacochyme qui par la bouche de son homme de main leur met un marché en main qu'ils acceptent. Le but est de dérober un objet bien mystérieux à un propriétaire pour le moins étrange. Afin de sceller le pacte, l'elfe portera un bracelet qui le tuera s'il la petite équipe échoue. En voilà un qui sait motiver les compétences de ses troupes ! Mieux, le mort en sursis apprendra bien vite qu'une autre personne est en concurrence avec lui sur le projet – et porte le même bracelet.
La chose est bien menée. Si la résolution du casse reste classique, l'ensemble sort de l'ordinaire. Les personnages, avec un attendrissement prononcé de ma part pour Jorg (le troll !), le decorum et des personnages secondaires magnifiques dans leur monstruosité. Damien Snyers jongle aussi avec des titres référencés dans ses chapitres : "Double assassinat dans la rue Morne", "Farenheit 1292", etc.
Une bonne manière de passer un bon moment polardeux dans un "autre monde".

Citation

Toi, tu as tout du type qui s'est fait pincer à voler les bijoux d'une bourge en sortant de son lit. Je me trompe ?

Rédacteur: Jean-Hugues Villacampa mercredi 15 mai 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page