Le Cercle des Impunis

Il s'attarde sur le pont du morceau, en marque la mélodie pédale au plancher pour qu'elle résonne longtemps, jusqu'à dissoner. Il n'aura pas improvisé dessus.
Samuel Sutra - Kind of black
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 25 août

Contenu

Roman - Policier

Le Cercle des Impunis

Tueur en série - Vengeance - Procédure MAJ mardi 28 mai 2019

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 8,9 €

Paul Meurault
Paris : Fayard, avril 2019
326 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-213-70995-6
Coll. "Policier"

Dérouler les fils de l'enquête

L'action de ce roman récompensé par le Prix du Quai des Orfèvres se déroule à Londres. Un policier vient d'être découvert assassiné, et ses collègues commencent leur enquête. Très vite, des bizarreries apparaissent : la victime a été ouverte pour placer un fœtus dans son ventre et on a tatoué un signe cabalistique sur sa langue. Pour la police anglaise, les soupçons se portent sur un ancien tueur en série, récemment sorti de prison, et qui avait été arrêté par le policier mort mais aussi sur un groupe d'extrême-droite qui s'est donné pour mission de tuer des flics. Mais le tueur en série s'est tranché les mains pour ne plus tuer, ce qui devrait l'enlever de la liste des suspects. Ce n'est malheureusement pas suffisant pour la police qui pense qu'il a pu utiliser des complices, et cherche à remonter les pistes, y compris celle de la famille du fœtus. En parallèle, à Marseille, un flic parisien, qui vient d'obtenir sa mutation est embêté car il devait seconder un commissaire local retrouvé vidé de son sang, au plein milieu du QG des forces de police. Là aussi on découvre un tatouage sur sa langue... Mais qui peut bien être derrière ce crime ? L'enquête commence et lorsqu'au bout de quelques jours les Anglais les préviennent qu'il y a peut-être un rapport avec leur propre affaire, la collaboration entre les deux pays se met en place.
Le roman se découpe en une première moitié qui va alterner les deux enquêtes et présenter de manière succincte les personnages. Puis nous passerons à une deuxième partie qui évoque plus les péripéties et la résolution de l'enquête. Une résolution qui laisse un peu songeur le lecteur car elle évoque plus de la folie d'ordre génétique : les victimes sont, selon le coupable, les descendants d'autres criminels liées au signe cabalistique qui est tatoué sur la langue mais tout cela arrive au final en se trouvant lié à la vengeance d'un tueur en série et d'un groupe d'extrême-droite utilisé comme moyen de pression, sans pour autant être bien soudé. Par contre, pour répondre aux cahiers des charges du Prix du Quai des Orfèvres, il y a bien de nombreux détails intéressants glissés dans le corps du texte pour expliquer la démarche du travail des polices. C'est cet aspect qui pourrait intéresser le lecteur, même si avec les séries télévisées, ce "travail d'enquête" est à présent bien connu des lecteurs...

Citation

L'homme dont le sang ne s'écoulait plus, n'avait plus rien à faire de l'indifférence générale. Son visage tuméfié plongeait dans les eaux du caniveau.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 28 mai 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page