Les Sentiers de l'oubli

Les résultats sont incontestables : les amalgames de cette composition sont interdits depuis 1990, car ils contiennent des métaux lourds très dangereux pour la santé ! Ce qui signifie que non seulement notre dentiste est un très médiocre praticien, mais qu'il utilise du matériel obsolète depuis deux décennies.
David Moitet - Apoptose
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Roman - Policier

Les Sentiers de l'oubli

Médical - Drogue - Procédure MAJ jeudi 13 juin 2019

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Margaret Mizushima
Killing Trail: A Timber Creek K-9 Mystery - 2015
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Chloé Royer
Paris : Belfond, mars 2019
330 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-7144-7532-9
Coll. "Le Cercle"

Une femme et son chien

Comme l'indique le titre anglais, le roman de Margaret Mizushima s'engage dans deux directions différentes. Tout d'abord le récit se situe dans la petite ville de Timber Creek et va décrire la vie d'une communauté. D'autre part le sigle K-9 indique que nous allons avoir affaire avec la police cynophile. C'est en effet le cas et Mattie Cobb, une policière, vient justement de finir sa formation avec son chien, Robo, à Denver. À peine de retour dans son petit commissariat que son chef l'envoie dans la forêt, dans une petite cabane où un garde forestier a découvert une trace de sang. Avec son chien, elle découvre à quoi correspond cette tache de sang, qui s'avère être celle d'une chienne, Belle, qui a reçu une balle. La piste les entraîne auprès du corps de la maîtresse de Belle, que cette dernière tente de déterrer. Qui a bien pu tuer Grace, une jeune lycéenne sans histoire, sportive et saine ? Une inspectrice, vient pour aider l'équipe, et les deux femmes se lient d'amitié. Ensemble, elles vont mener l'enquête et Mattie fait la connaissance de Cole Walker, un vétérinaire qui vient de divorcer et dont la fille connaît bien la morte. En même temps, il faut continuer les enquêtes normales - l'inquiétude de la petite ville, c'est la nouvelle explosion des drogues, et les policiers surveillent la famille O'Malley dont le fils a l'air de mal tourner et dont le père est peut-être un homme violent frappant sa famille. Peut-être d'ailleurs toutes ces affaires sont-elles liées...
Les Sentiers de l'oubli est le premier volet de ce qui s'annonce comme une série et qui en a tous les attributs avec une policière célibataire et un peu isolée au milieu de ses collègues, sa relation avec son chien, un crime qui permet de décrire la vie locale, entre les travailleurs du coin, les petites frappes, le lycée et une communauté un peu hippie qui s'est installée en périphérie, le tout au sein d'une intrigue classique, menée et construite avec soin, sans grande originalité, mais qui maintient le roman, de manière extrêmement balisée ce qui pourra plaire à des lecteurs qui aiment bien retrouver des marques connues.

Citation

Le lieutenant de police Mattie Lu Cobb aimait bien son nouvel équipier. On aurait même pu dire qu'elle était folle de lui. Contrairement aux précédents, il semblait lui correspondre.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 13 juin 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page