L'École noire

Il prenait vraiment son pied, à moitié nu et le corps enduit de vase glacée , rampant le couteau entre les dents à travers les fourrés, à la recherche d'une nouvelle victime.
Johan Heliot - Ordre noir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 17 octobre

Contenu

Roman - Thriller

L'École noire

Religieux - Ésotérique - Complot MAJ vendredi 26 juillet 2019

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Rin Fujiki
Vatican Miracle Examiner Black Academy - 2007
Traduit du japonais par Fabien Nabhan
Paris : De Saxus, novembre 2018
474 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-37876-003-8

Vade retro Hitleras

Hiraga et Nicholas, les deux personnages centraux de cette série qui débute dans sa version française, sont deux pères de l'Église. Installés au Vatican, ils sont chargés d'enquêter sur les éventuels miracles et d'en rendre compte. L'un d'eux, Hiraga, est un Japonais, très intellectuel, oublieux des contingences matérielles, et sorte de Sherlock Holmes versé dans toutes les sciences, esprit froid dont la seule "faiblesse" est son jeune frère, malade qui a besoin de soins assez chers que paie le Vatican. Nicholas, son double, est un esthète, très pointu dans les codes et les textes sacrés, plus à l'aise avec la vie ordinaire. Ce sont deux détectives de l'occulte, prompts à lutter contre le Mal et dont les relations personnelles sont assez inspirées par l'amitié virile, limite homosexuelle, qui doit être aussi liée à une forme d'esprit japonais comme nous l'a révélé Mishima. Pour leurs premiers pas dans la vie littéraire, nos deux héros sont envoyés à l'abbaye Saint Rosario, dans les Amériques, où il y aurait un cas de virginité miraculeuse. Cette abbaye est à la fois un lieu de prière et une école. À peine arrivés, Hiraga et Nicholas découvrent une situation encore plus étrange qu'annoncée : si la conception virginale est possible, de nombreux miracles se déroulent sous leurs yeux avec des statues qui se mettent à pleurer et des lévitations de prêtres, entre autres... Mais quelque chose semble pourri dans cette école, et la mort de certains professeurs renforce les doutes de nos enquêteurs qui, entre deux prières, découvriront la vérité.
Voici une entrée fracassante qui renoue avec les grands thèmes et les intrigues du roman feuilleton du début du xxe siècle : occultisme, portes dérobées, mystères sataniques sous-jacents, souterrains sombres où se cachent de dangereux personnages aux visées ténébreuses, esprits d'adolescents contrôlés par la suggestion pour promouvoir de sombres idéologies. Rin Fujiki ajoute même des thématiques un peu plus contemporaines avec des relents de Deuxième Guerre mondiale et de volontés de retour des nazis. Les miracles sont détaillés, puis leur origine frauduleuse expliquées de manière rationnelle sont données, le tout dans une ambiance qui reconstitue, peut-être sans le vouloir, une sorte de naïveté des grands anciens auteurs du genre. Rin Fujiki a le mérite de raconter une intrigue très littérature populaire et de donner des détails sur le christianisme, peut-être assez exotiques pour un Japonais, mais sûrement aussi pour nos jeunes générations qui doivent plus facilement jouer à Assassin's Creed qu'à pratiquer...

Citation

Quand bien même nos églises seraient corrompues et violées par les démons, un simple rayon de lumière nous rendra toujours capables de vaincre l'ennemi. Père Hiraga, père Nicholas, si vous vous en sentez capables, alors acceptez de devenir ce rayon de lumière et d'honorer Dieu ainsi.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 26 juillet 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page