Crucifixion road

Sans doute une blague des types de la météo. À moins que ce ne soit la politique officielle en vigueur, un décret du gouvernement en cas d'urgence : quand un gros truc s'annonce dangereux, trouver un moyen de l'associer avec l'Islam.
Andrew McGahan - Australia Underground
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 17 octobre

Contenu

Roman - Policier

Crucifixion road

Social - Tueur en série - Musique MAJ dimanche 28 juillet 2019

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Nicolas Gorodetzky
Méré : Yanat, juin 2019
260 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-9550712-2-9

Une femme au cœur d'enfant

Le shérif Browne est un vétéran de la Première Guerre mondiale. Depuis son retour dans sa Louisiane natale, il s'occupe de ses administrés et tente de maintenir l'ordre. Sa mission est d'autant plus difficile qu'il est noir et que ses relations sont tendues à la fois avec les polices locales et fédérales et avec les gens du Ku Klux Klan qui vivent dans le coin et attendent un faux pas de sa part pour le virer. Dès le début de cette intrigue, il est confronté à une bien pénible affaire car il semblerait qu'un tueur en série commence à écumer la région. Cet assassin tue des hommes et laisse dans leurs blessures causées par un instrument de chirurgie une plume de paon. Que veut-il signifier par là ? Les victimes sont surtout des blancs et des personnes pas forcément recommandables. Browne est d'autant plus embêté que parmi les coupables pourraient figurer des anciens soldats de son unité. En parallèle, dans la ville et les bouis bouis du coin des musiciens de jazz et de blues tentent de survivre. Comme le jeune Leroy qui est lui aussi bien ennuyé car il est l'objet d'attention de la part de femmes blanches un peu nymphomanes ou peut-être amoureuses. Il a bien envie de céder mais il sait ce qu'il risque s'il le fait. Et il préfère devenir un grand musicien qu'un "fruit étrange". Lorsque deux femmes s'opposent et risquent de se battre pour avoir ses faveurs, son chemin ne risque-t-il pas de croiser celui du tueur qui rôde autour des femmes faciles pour viser leurs amants ou clients ?
Nicolas Gorodetzky est un médecin et un amateur-joueur de musique. Ce roman est une bonne façon de pouvoir faire passer ses passions à des lecteurs. Il le fait au sein d'une intrigue classique mais bien menée, présentant la situation du sud des États-Unis au lendemain de la Première Guerre mondiale : bouillonnement culturel avec l'essor du blues et du jazz (on croisera Robert Johnson avant qu'il ne rencontre le diable à un carrefour), descriptions des mentalités et les évolutions de ce début de siècle. L'auteur connait son sujet et les descriptions médicales renforcent l'atmosphère réaliste. Sans forcément être un chef d'œuvre renouvelant le genre, le roman est de bonne facture et présente une situation, une période et des personnages intéressants. Voilà un bien joli essai !

Citation

Il y a longtemps qu'il s'était abandonné aux plaisirs de la chair fraîche, lassé par une femme qui s'intéressait plus à ses enfants et aux œuvres paroissiales qu'à une partie de jambes en l'air avec un mari bedonnant, rentrant chaque nuit aux aurores, puant le tabac et l'alcool. L'érosion du pouvoir.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 28 juillet 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page