Cool Killer

À l'âge de neuf ans, Peter Wells demanda à sa mère si un jour elle voudrait l'épouser. Elle prit cette question à la rigolade, se dit que son fils devait traverser une période romantique, une phase particulière, mais Peter, lui, était particulièrement sérieux.
Jason Starr - Harcelée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 13 novembre

Contenu

Roman - Noir

Cool Killer

Social - Attentat - Dystopie MAJ dimanche 20 octobre 2019

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Sébastien Dourver
Paris : La Martinière, juin 2019
332 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 978-2-7324-8576-8
Coll. "Fiction"

Un monstre derrière chaque clic

Alexandre Rose est un bon rouage du système. Il travaille bien, obéit à ses parents, vit une vie tranquille avec femme et enfants. Un bon citoyen, comme les gouvernements, quels qu'ils soient, en rêvent. Mais un jour, sur un détail, tout dérape et Alexandre Rose a envie de renverser la table de la société, sur laquelle il posait son bol de soupe. Il quitte sa famille et décide de détruire le système. Pour cela il dispose d'une arme imparable, une bonne connaissance des systèmes informatiques et un appétit de vengeance insatiable. En s'appuyant sur des frustrés, des dangers publics, la mauvaise foi de tous les citoyens qui se connectent et sur des ambitieux de pouvoir ou d'argent, il monte un plan diabolique.
Construit de manière chronologique et en laissant dans l'ombre les réelles motivations et finalités du héros, en s'appuyant sur la plus mauvaise part des hommes (ou la plus naturelle, va-t-en savoir), c'est-à-dire la capacité de faire n'importe quoi lorsque nous sommes protégés par l'anonymat des réseaux sociaux et des connexions informatiques, le récit se déroule de façon implacable. Description d'une dystopie possible et pouvant se dérouler en quelques mois, Cool Killer est une fiction noire, dans le sens où Sébastien Dourver, l'auteur, décrit avec soin la façon dont les plus bas instincts de l'homme peuvent se dérouler, dans une ambiance qui est presque bon enfant. C'est cet aspect plus de l'ordre du conte philosophique ou de la démonstration des horreurs d'une société déshumanisée, du monstre néandertalien (et mille excuses pour les hommes de Néandertal) qui vit en chacun de nous sous la peau et le costume de l'homme du XXIe siècle. L'aspect action et "policier" est moins présent mais cette description clinique d'un avenir proche très plausible est glaçante.

Citation

Tuer tous les garçons de café parisiens. Je fais tourner la démo de l'application pour flambeur. En béta-test pour le moment, elle cartonne depuis quelques jours. Une carte de Paris avec la géolocalisation des bars et une petite description de tous les serveurs.

Rédacteur: Laurent Greusard dimanche 20 octobre 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page