Nuclea. Projet H

Assis dans la voiture, Damien regardait la vieille église romane de son village. Les cloches venaient de sonner la fin de la messe, sa mère sortirait bientôt. Une fois de plus, elle aurait prié pour la petite, désormais de retour du royaume des morts.
Bruno Bouzounie - Au bout de la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 13 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Nuclea. Projet H

Médical - Complot - Dystopie MAJ mercredi 30 octobre 2019

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Jonathan Vielmon
Paris : Elytel, août 2019
356 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-917182-14-7
Coll. "Thriller"

Quand le bonheur vous irradie

John Nozac est le petit-fils d'un grand savant mort. Sur les traces de son grand-père, et inspiré par les réflexions que ce dernier lui a laissé dans une malle, il vivote aujourd'hui, doctorat en poche, et essaie tant bien que mal de faire vivre sa famille. Aussi quand on lui propose de travailler pour un grand groupe, avec un salaire conséquent, et surtout des perspectives de recherches intéressantes, il n'hésite pas à sauter le pas. D'autant plus que, en plus de sa carrière, il disposera de nombreux avantages en nature : une petite maison qui correspond aux vœux de sa femme, un travail pour elle... Lorsqu'il commence ledit travail, il s'aperçoit très vite que des choses clochent un peu dans son nouvel environnement professionnel, mais outre sa mission spécifique qui est de se focaliser sur un médicament qui pourrait protéger d'une substance atomique créée artificiellement par les nazis et qui tue rapidement par radiations, il pourrait intégrer le centre névralgique de sa nouvelle entreprise, dans une unité d'élite. Pour ce faire, il est même prêt à prendre un médicament censé dopé ses performances, et qui est actuellement expérimenté. Lorsqu'une collègue de travail meurt de manière bizarre, que des camions ont d'étranges accidents qui pourraient affecter la vie du voisinage, et que la belle maison offerte contient des micros et des caméras pour l'espionner, sa raison commence à douter du bien-fondé éthique de l'entreprise qui l'emploie.
Premier volet d'une tétralogie, mais qui peut (presque) se lire de manière indépendante (presque car les deux derniers chapitres relancent l'intrigue dans une nouvelle direction), Nucléa. Projet H est construit de manière classique avec une utopie qui se transforme peu à peu en dystopie. Au début, le personnage central est tout feu, tout flamme pour sa recherche, avant de découvrir petit à petit que des dangers importants se cachent derrière la bonhomie du travail accompli. Jeu sur les faux-semblants, sur le cynisme du capitalisme et du pouvoir, sur les rivalités de chercheurs et sur cette ambivalence bien connue depuis Rabelais sur l'idée que science sans conscience n'est que ruines de l'âme, Nucléa. Projet H maintient le suspense avec bonheur et se révèle être une lecture qui , sans révolutionner le genre, est une bonne variation sur le thème des manipulations, des recherches scientifiques,qui plus est racontée avec vigueur.

Citation

Lorsque je m'assoupis, même un court instant, j'entends des cris, des pleurs. Je revois les cobayes agonisants, les mutations, le sang dégoulinant sur mes pieds... puis je me réveille en sursaut.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 30 octobre 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page